Activity Based Working (ABW) la nouvelle génération d’open space

témoignage de M. Pauwels Prevent-Focus, 2014, septembre, pp.18-23

Selon le concept "Activity Based Working" (ABW), les lieux d’activité ne sont plus attribués aux personnels mais aux activités et les bureaux ne sont plus assignés.
Les travailleurs choisissent tout au long de la journée, l’environnement qui leur convient le mieux en fonction de leurs activités. Tout le personnel est concerné y compris le management, excepté dans certaines rares situations.
Le télétravail est aussi possible mais dans le respect des règles d’or (organisation de pauses, fixation d’objectifs réalistes, séparation vie privée/vie professionnelle).
L’agencement est totalement revu : grande variété d’espaces, zones d’isolement, salles de réunion, espace multimédia, espaces "lounge", zones favorables au "brainstorming", etc.
Les postes de travail sont adaptés aux activités (mobilier ergonomique, meilleur confort acoustique, téléphonie améliorée, connexions wifi généralisées), casiers de rangement personnels afin de laisser le bureau "clean", lingettes pour désinfecter claviers et téléphones.

Avantages : attractivité pour engager de nouveaux collaborateurs, réduction des coûts liés à l’immobilier, augmentation de la productivité et de la motivation en raison d’un accroissement de l’interactivité et de la collaboration, transparence des processus de travail, meilleure intégration des nouveaux, partage d’idées, etc.
Inconvénients : investissement coûteux au déart, nécessité de gérer les espaces, de contrôler la présence du personnel, niveau sonore élevé, manque d’intimité, d’où la nécessité de respecter les règles de savoir-vivre au travail.

La flexibilité est au centre du concept.
Des formations doivent accompagner ces changements et les managers seront coachés afin d’adhérer à la culture de télétravail.
La communication est essentielle avant pendant et après (enquêtes de satisfaction, newsletters, prise en compte des aspects psychosociaux).
Les expériences présentées dans cet article sont encourageantes et les utilisateurs sont plutôt satisfaits.
Pour bien conduire le projet, il convient de mener un étude approfondie avant la mise en place, d’assurer la mise en conformité aux exigences légales, de faire participer les utilisateurs au choix du mobilier et du matériel informatique, de consulter les partenaires sociaux et d’anticiper le déménagement. Une phase pilote est nécessaire pour tester les différentes phases. Il est important de consulter très en amont les ergonomes, mais selon nous, aussi les médecins du travail (ce qui n’est pas proposé dans l’article).

(publié le 19 janvier 2015)