Extrasystoles ventriculaires
Rôle du médecin du travail

Conclusion

S’il est important de distinguer les extrasystoles ventriculaires bénignes des extrasystoles ventriculaires graves, cette distinction, pratique sur un plan didactique, s’avère parfois artificielle du fait de l’existence de formes intermédiaires. Elle permet cependant d’orienter la conduite à tenir, en particulier le bilan étiologique, la thérapeutique et notre démarche globale en matière d’aptitude.
Les progrès diagnostiques en cardiologie et l’implantation croissante des défibrillateurs ont modifié la prise en charge des patients présentant une dysrythmie ventriculaire grave et partant, l’impact de cette pathologie sur leur vie quotidienne, le travail en étant un aspect essentiel.
Mener précocement l’étude de poste dans un cadre pluridisciplinaire, peut permettre un gain de temps et d’efficience considérable au service du salarié et de son employeur, en terme de prévention et de sécurisation de l’activité professionnelle quand elle peut être maintenue.