Mortalité et incidence du cancer chez les fondeurs d’aluminium. Une mise à jour sur 5 ans
Mortality and cancer incidence in aluminium smelter workers. A 5 years update

G. Gibbs, F. Labrèche, M.A. Busque, P. Duguay Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2014, vol 56, n°7, pages 739-764. Bibliographie.

L’objectif de cette enquête canadienne était de déterminer la mortalité et l’incidence du cancer chez les fondeurs d’aluminium. Ce sont 17 089 travailleurs ayant fait de la production d’aluminium entre 1950 et 2004 qui ont été étudiés. Il y avait 25 décès/47 cancers incidents chez les femmes et 6 350 décès/3 984 cancers incidents chez les hommes. La mortalité était significativement élevée pour les syndromes pulmonaires obstructifs chroniques, la maladie d’Alzheimer (probablement influencée par des facteurs régionaux), tous les cancers, le cancer de l’estomac, le cancer de la vessie, le cancer du poumon. La mortalité par cancer digestif, pulmonaire et de la vessie ainsi que l’incidence du cancer du poumon, de la vessie et de la bouche augmentaient significativement avec l’exposition au benzo-a-pyrène B(a)P. Au cours du temps, le risque de cancer a diminué mais pas le risque de cancer de la vessie.

En conclusion, l’incidence du cancer de la vessie n’était pas augmentée par des expositions au B(a)P inférieures à 40 μg/m³.année. Les origines professionnelles pour les autres cancers survenant plus souvent que les taux attendus mais probablement non associés à l’exposition au B(a)P ne peuvent pas être exclues.
Dans les ateliers précédant la fusion de l’aluminium, des augmentations non significatives de cancer du poumon ont été observées entre 2000 et 2004 et devraient faire l’objet de futures études.

(publié le 15 janvier 2015)