6ème conférence sur les vibrations corps entier 18-21 juin, Göteborg, Suède

Ce diaporama a été présenté sous forme d’une communication orale en anglais lors du congrès de Göteborg (Suède) « 6th International Conference on Whole-Body vibrations Injuries », 18-21 juin 2017

Mathieu Chauvet (1), Régine Codron (2), Laurence Magnol (†) (1), Victoria Mora (2).

Association interprofessionnelle des Centres Médicaux et Sociaux de santé au travail de la région Île-de-France (ACMS), 55 rue Rouget de Lisle - 92158 Suresnes Cedex, France

www.acms.asso.fr
mathieu.chauvet@acms.asso.fr

(1) Environment Health and Safety Technician, (2) Occupational Health Physician

Résumé

A propos du risque d’exposition aux vibrations corps entier chez les conducteurs d’engins de manutention dans le secteur de la logistique : apport d’un service de santé au travail

Introduction
Une équipe pluridisciplinaire de l’ACMS, service de santé au travail en Ile-de-France, s’est intéressée au secteur logistique.
Face aux effets sur la santé des vibrations corps entier générées par les engins motorisés, la question était de savoir comment aider les entreprises et leurs employés à prévenir les maladies professionnelles.

Méthode
Des mesures de vibrations corps entier ont été réalisées à l’aide d’accéléromètres tri-axiaux pendant 15 à 40 minutes (sur une période de référence de 8h), l’un placé sur le siège du chariot élévateur et deux autres, un autre sur la plateforme et le troisième visait à détecter la présence du conducteur sur le transpalette.

Résultats
Les données ont été collectées entre 2012 et 2016 auprès de 15 entreprises de différents types utilisant des engins motorisés : 33 chariots élévateurs et 39 transpalettes.
Les résultats de l’exposition professionnelle ont été classés selon le seuil réglementaire d’exposition quotidienne (0,5m/s²) et la valeur limite (1,15 m/s²), définie par la directive européenne 2002/44/EC et le décret français 2005-746.
Ont été retrouvées : 4 mesures au-dessus de la valeur limite mais exclusivement chez les conducteurs de transpalettes, 32 mesures entre 0,5 et 1,15 m/s² et 36 mesures inférieures à 0,5 m/s².

Ainsi, 50 % des mesures se situent au-dessus du seuil réglementaire devant déclencher l’action de prévention.
Pour 50 % des transpalettes et 50 % des chariots élévateurs, les mesures dépassaient 0,5m/s², pendant des activités de chargement ou de déchargement.
L’axe le plus à risque était l’axe vertical (98,6%).

Discussion
Afin de réduire les effets des vibrations corps entier et leurs conséquences sur la santé, nos recommandations s’orientent vers 4 axes :

  • action sur le matériel : remplacement des équipements désuets, maintenance préventive, réduction de la vitesse des engins ;
  • action sur l’environnement de travail : entretien des sols, mise à niveau des quais, éclairage suffisant ;
  • organisation du travail ; optimisation des stocks, plan de circulation, temps de conduite ;
  • attitude du conducteur (conduite adaptée, réglage du siège).

Conclusion
Nos résultats et les recommandations ont été commentés aux employeurs et aux salariés. Elles ont conduit à la proposition d’un plan d’action pour chaque société.
Un suivi sera assuré régulièrement par l’équipe ACMS.

Abstract : About the risk of exposure to whole body vibrations 

Introduction : a technical and medical team from the ACMS company, the biggest occupational health service of the Paris area, has focused on logistics. Based on the assessment of whole body vibrations (WBV) generated by motorised trucks, the question is how to assist companies and their employees in the prevention of occupational diseases ?

Methods : WBV measures were made using tri-axial accelerometers during 15 to 40 minutes (standardised to an eight-hour reference period), one located on the forklift’s seat and two others, one on the platform and one for detecting the presence of the rider on the lift pallet truck.

Results : data were collected between 2012 and 2016 in 15 various firms and refered on 72 motorised trucks : 33 forklift trucks and 39 lift pallet trucks. The results of working exposure were classified according to daily action exposure (0,5m/s2) and limit value (1,15m/s2) defined by the UE directive 2002/44/EC and French decret 2005-746 : 4 measures above 1,15 m/s2 for standing drivers exclusively on lift pallet trucks, 32 measures between 0,5 and 1,15 m/s2 and 36 measures below 0,5 m/s2.. Therefore, 50% of measures were above the regulatory threshold, triggering the prevention process. 50% of standing trucks and 50% of forklift trucks reported measures above 0.5m/s² during loading or unloading activities (86%). The axis fully responsible for the risk was the vertical axis (98,6%).

Discussion : in order to reduce the effects of whole body vibrations and their consequences on heatlh, our recommendations are fourfold : equipment (replacement of outdated equipment, preventive maintenance, speed reducing devices), working environment (floor maintenance, dock leveler, lighting), working organisation (optimisation of inventory flows, traffic plan, driving time), driver behaviour (adapted driving, seat adjustement).

Conclusion : results and recommendations have been explained to employers and employees. They have led to the coconstruction, for each company, of an action plan. The latter will be monitored regularly by the ACMS team.