Construire une stratégie d’intervention en entreprise multi-sites

Sonia Bahiri(1), Aurélie Bonnigal(2), Régine Codron(3), Laurence Fort(2), Sylvie Fouchy(2), Elsa Lima(2), Stéphanie Berg(2), Julie Rayer(2), Céline Zind(4)

(1) Responsable Pôle Ergonomie,
(2) Assistante Santé Travail,
(3) Médecin du Travail,
(4) Ergonome

ACMS, 55 rue Rouget de Lisle, 92158 Suresnes Cedex
www.acms.asso.fr

Ce diaporama a fait l’objet d’une communication orale lors des 54èmes Journées Santé Travail du CISME « Partages de pratiques et consensus au sein des SSTI », Paris, 17-18 octobre 2017

Résumé

introduction

Une enseigne de commerce alimentaire a sollicité le médecin du travail du siège social pour améliorer les conditions de travail au sein de ses boutiques (60) devant l’augmentation des accidents du travail survenus en réserve. Comment l’accompagner ?

Objectifs

Permettre d’identifier des problématiques communes, de les restituer auprès des acteurs de l’entreprise (direction, CHSCT, animateurs de réseau), d’accompagner celle-ci dans l’élaboration et le suivi de son plan d’action.

Méthodologie

  • Étude des réserves des boutiques coordonnée par le médecin du travail du siège.
  • Co-construction d’une stratégie d’intervention avec l’entreprise.
  • Création d’un groupe de travail multi-disciplinaire AST (Assistante Santé Travail) piloté par un ergonome.
  • Études de poste dans six sites de typologie variée : observation du travail réel, échanges avec opérateurs et animateurs de réseau.
  • Travail de synthèse du groupe enrichi de la diversité des intervenants : identification et analyse des contraintes et des modes opératoires ressource.
  • Restitution en entreprise.

Actions et/ou résultats

  • Élaboration d’un cahier des charges pour la conception d’une réserve type (matériels, organisation spatiale,…).
  • Appropriation des recommandations par les animateurs de réseau.
  • Mise en place d’une démarche de prévention déployée sur l’ensemble des sites : prévention primaire, création d’un outil de recueil spécifique pour enrichir les FE (Fiches d’Entreprise) des boutiques, proposé à tous les intervenants du Service de Santé Inter-entreprises (SSTI).
  • Caractérisation possible d’indicateurs pertinents pour l’entreprise et meilleure visibilité des recommandations.
  • Mutualisation des informations avec l’ensemble de l’équipe pluridisciplinaire et harmonisation des FE.
  • Collaboration active entre médecin du travail, AST et ergonomes.

Discussion/Analyse critique (leviers, freins)

Points de vigilance :

  • Importance du climat de confiance pour mener à bien ce type de démarche.
  • Nécessité de communiquer auprès des médecins du travail en charge du suivi des autres établissements.
  • Intérêt d’une équipe santé référente auprès du siège de l’entreprise multi-sites, qui fait le lien entre l’entreprise et les équipes qui suivent les différents lieux de travail.

Conclusion

Cette stratégie élaborée dans le consensus (entreprise/SSTI), partagée par tous les acteurs concernés du SSTI, peut être transposée à d’autres entreprises multi-sites et prendre en compte d’autres risques. Tracée dans le dossier d’entreprise, elle pourra être capitalisée et utilisée lors des suivis, ce qui assure la cohérence de la démarche de prévention proposée par le SSTI.