Évaluation de l’exposition aux organophosphorés et aux carbamates chez les travailleurs d’une entreprise de palmiers à huile en Côte d’Ivoire

Aka Irel Narcisse Arnaud1) : aka_irel@yahoo.fr
N’guessan Linda Mélissa Affoué2) : melsi_n@yahoo.fr
Guiegui Chimène Pulcherie1) : docg_jenny@yahoo.fr
Kra Anny Adjoua Chantal2) : kraanny28@gmail.com
Ouattara Ya Madina2) : dina_ya23@yahoo.fr
Kouamé Bhellys André Arsène2) : bhellysandre18@gmail.com
Tchicaya Aimé François1) : tchick02_08@yahoo.fr
Wognin Sangah Barthélémy1 ) : sbwognin@yahoo.fr

1) Département de santé publique et spécialités. UFR Sciences Médicales, Université Félix Houphouët-Boigny. BP V 166 Abidjan - Côte d’Ivoire
2) Département de santé publique et spécialités connexes. UFR Sciences Médicales, Université Alassane Ouattara. BP V 18 Bouaké - Côte d’Ivoire.

Auteur correspondant : N’guessan Linda Mélissa Affoué

Résumé

Objectif : Afin d’évaluer l’exposition des travailleurs aux organophosphorés et aux carbamates, une étude transversale a été conduite en Côte d’Ivoire, du 30 août 2016 au 20 mars 2017, dans une entreprise agro-industrielle de palmiers à huile.
Méthodologie : Une évaluation des conditions de travail, un examen clinique et le dosage de la cholinestérase sérique par méthode colorimétrique ont été réalisés. Elle visait les travailleurs exposés aux pesticides ainsi qu’un groupe de témoins issus de la même entreprise.
Résultats : L’étude portait sur 777 sujets exposés, à prédominance masculine (85,8%), inégalement répartis sur les 8 sites du groupe. Des conduites à risque comme la pulvérisation face au vent (22,9%) et l’absence de formation à l’emploi en sécurité de ces produits (64,9%) ont été observées. Les symptômes allégués en post-exposition immédiate étaient les spasmes abdominaux (52,5%), les vomissements (46,6%) et la diarrhée (39,6%). Trente-trois sujets (4,2%) avaient une réduction de l’activité cholinestérasique variant entre 50 et 80%.
Conclusion : Le biomonitoring sur la base de la cholinestérase dans cette population aurait permis d’écarter à temps ces 33 salariés.

Abstract : Assessment of exposure to organophosphates and carbamates in workers at a palm tree company in Cote d’Ivoire 

Aims: To evaluate worker exposure to organophosphates and carbamates, a cross-sectional study was conducted in Cote d’Ivoire, from 30 August 2016 to 20 March 2017, in an agro-industrial palm tree company.
Method: The study concerned workers exposed to pesticides and a control group, from the same company. An evaluation of the working conditions, a clinical examination and serum cholinesterase assay by colorimetric method were performed.
Results: The study involved 777 exposed, predominantly male population (85.8%), unequally distributed on eight group sites. In terms of exposure, risk behaviors such as spraying up wind (22.9%) and lack of training in the safe procedure use of these products (64.9%) were identified. Symptoms reported immediate post-exposure with abdominal spasms (52.5%), vomiting (46.6%) and diarrhea (39.6%). The analysis identified 33 subjects (4.2%) with reduced cholinesterase activity between 50 and 80%.
Discussion and conclusion: The biomonitoring based on cholinesterase in this population have allowed to set aside these 33 employees.