Singularité des déterminants psycho-socio-professionnels et environnementaux du stress chez les sapeurs-pompiers de la 62ème compagnie d’incendie et de secours de Kédougou, sud-est Sénégal

BOCAR BAILA DIEDHIOU(1), OMAR COLY(2), ELHADJI MAKHTAR BA(3), MOMAR CAMARA(4), SOKHNA SECK(5), NDIAYE MOR(6)
1) Médecin du travail, centre de santé de Sangalkam, région médicale de Dakar, Sénégal
2) Médecin du travail, District sanitaire de Saraya, région médicale de Kédougou, Sénégal. <omsolyco2000@yahoo.fr>
3) Maître-Assistant en Psychiatrie, FMPO, UCAD, Sénégal <bamatar103@yahoo.fr>
4) Maître-Assistant en Psychiatrie, FMPO, UCAD, Sénégal <momarcamara@>
5) Maître-Assistant en Psychiatrie, FMPO, UCAD, Sénégal <sooxnasec>
6) Professeur titulaire en médecine du travail, Chef de service, UCAD, Sénégal <drmorndiaye@yahoo.fr>

Auteur correspondant : Dr BOCAR BAILA DIEDHIOU, <bocarbayla@gmail.com>

Résumé

Les sapeurs-pompiers sont soumis à un stress professionnel bien spécifique. Au Sénégal, malgré l’ampleur des risques chez ces professionnels, aucune étude abordant cet aspect n’a été retrouvée. L’objectif de cette étude transversale, descriptive était d’évaluer la prévalence de ce phénomène, d’identifier ses déterminants psycho-socio-professionnels et environnementaux. L’âge moyen du personnel des sapeurs-pompiers était de 29,2 ans. La moyenne d’ancienneté dans la profession était de 7 ans. Les sapeurs-pompiers étaient composés en majorité (80%) d’hommes du rang (catégorie la moins gradée du corps des sapeurs-pompiers). La prévalence du stress était de 69%. Dans la pratique quotidienne de leur mission, ils étaient confrontés à des contraintes d’ordre psychologique (réalité de la mort, alarmes, souffrance, pression, manque de reconnaissance), d’ordre organisationnel (contraintes liées aux horaires de travail, défaut de coordination dans les prises de décision) et environnemental (relief montagneux, végétation dense, prolifération des sites d’orpaillage, ouverture du corridor Dakar-Bamako). À cela, s’ajoute la précarité des conditions de travail (insuffisance du matériel mis à disposition, déficit en personnel). Une évaluation psychologique régulière est nécessaire dans cette population afin de dépister et de prendre en charge précocement les symptômes psychiques en lien avec la pression professionnelle.

Abstract 

Firefighters are subject to a very specific professional stress. In Senegal, despite the magnitude of the risks among these professionals, no study addressing this aspect has been found. The objective of this cross-sectional, descriptive study was to assess the prevalence of this phenomenon and to identify its psycho-socio-professional and environmental determinants. The average age of firefighters was 29.2 years. The average seniority in the profession was 7 years. The firefighters were composed mostly of men of rank (80%). The prevalence of stress was 69%. In the daily practice of their mission, they were confronted with psychological constraints (real of death, alarms, suffering, pressure, lack of recognition), of organizational order (constraints related to work schedules, lack of coordination in decision-making) and environmental (mountainous terrain, dense vegetation, proliferation of gold panning sites, opening of the Dakar-Bamako corridor). Added to this, the precarious working conditions are (insufficient work equipment, staff shortage). A regular psychological evaluation is necessary in this population in order to detect and to take care early the psychic symptoms related to professional pressure.