Précarisation au travail

F. ANDRIEU*, N. COQUEREL*, Mme M.J. DESBOIS**, B. DUCOURET*, P. GUINEL*, Mesdames M.A. KEBBOUH**, I. MOREL***, C. SAINT-MARC***, E. VANDEWATYNE ***

* médecin du travail ACMS
** assistante sociale ACMS
*** secrétaire médicale ACMS

Résumé

L’objet de l’étude est de dépister les états de précarisation rencontrés dans le milieu du travail. Ces situations ont été repérées par une équipe médico-sociale (secrétaires médicales, médecins du travail, assistante sociale).

Trente dossiers ont été retenus par l’équipe après repérage de signes d’alerte. Puis, ils ont été analysés au début et en fin d’étude selon trois critères (santé, social et entreprise).

La précarisation est plurifactorielle et touche la vie personnelle (famille, santé, finances), professionnelle et sociale.

Au moment de l’intégration de ces dossiers dans l’étude, les personnes présentent pratiquement toutes une situation médicale et sociale très difficile. Mais, elles ont toutes encore le statut de salarié.

A la fin de l’étude, l’état médical et social s’est globalement amélioré. Pour éviter la désadaptation, la prise en charge doit être globale. Il est primordial de repérer les signes d’alerte de précarisation et de réagir vite pour empêcher le passage à la précarité.