L’hypersomnie idiopathique :
A propos d’un trouble du sommeil chez une monitrice d’auto-école

Docteurs Anita BUBNIC et Fabrice LOCHER, médecin du travail ACMS,
Docteur Virginie BAYON, AP-HP Hôtel-Dieu Service du docteur D. LÉGER,
Docteur Damien LÉGER, AP-HP Hôtel-Dieu

Résumé

L’hypersomnie idiopathique est une entité de description récente touchant l’adulte jeune, 10 fois plus rare que la narcolepsie, provoquant un sommeil de durée allongée avec somnolence diurne et réveil difficile.

Le diagnostic repose sur la réalisation d’examens spécialisés :

  • la tenue d’un agenda du sommeil,
  • l’actimétrie,
  • la polysomnographie,
  • les tests itératifs de latence d’endormissement.

L’hypersomnie idiopathique demeure un diagnostic d’élimination, d’autres troubles devant être systématiquement recherchés.

Le traitement repose sur les psychostimulants comme le Modafinil (MODIODAL®).

L’hypersomnie idiopathique pose de délicats problèmes d’aptitude à certains métiers (postes de sécurité, conduite de véhicules) et constitue un handicap social.