Cordonnier d’hier et d’aujourd’hui

Les risques liés aux poussières

Les opérations de meulage, en particulier, génèrent des poussières diverses (cuir, plastique, matériau de ponçage, poussières métalliques, déchets divers présents sur les souliers). Bien que celles-ci soient récupérées dans des sacs spéciaux en tissu, elles sont ensuite encore trop souvent vidées sans précaution, dans les poubelles, sans port de masque adapté de type FFP3 qui est recommandé compte tenu du caractère cancérigène des poussières (CIRC 1). D’après l’encyclopédie de sécurité et de santé au travail (3e édition de 2002), des rapports de cas et des études épidémiologiques ont mis en évidence un risque accru de cancer chez les travailleurs des industries du tannage et du finissage du cuir : notamment le cancer du poumon, des voies nasales et des sinus (4) et le cancer du pancréas, causés par les poussières et le tannage du cuir (MIKOCZY et Coll., 1996). La fabrication et la réparation de chaussures ont été récemment considérées par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) comme cancérogène groupe 1 pour l’homme.

Il est donc indispensable de disposer de systèmes d’aspiration au-dessus des machines en cause et de procéder chaque jour au nettoyage des locaux par un balayage à l’humide, ou avec un aspirateur sans soufflerie. Les résidus doivent être gérés de manière adaptée. Il faut insister sur l’hygiène corporelle et vestimentaire : les vêtements de travail doivent être entretenus et les salariés doivent disposer d’armoires à double compartiment pour leurs vêtements.