Bijoutier

Recensement des risques professionnels de l’entreprise

Rappel réglementaire

L’évaluation des risques professionnels est une obligation légale imposée à l’employeur.

Pour cette démarche, l’employeur peut avoir recours à plusieurs acteurs de l’entreprise tels que les salariés par leur expérience du terrain, le médecin du travail par son rôle de conseiller et de préventeur, le CHSCT et les délégués du personnel par leur rôle de représentants des salariés où à des organismes extérieurs tels que la CNAMTS (Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés), l’INRS, la CRAM, les IPRP (Intervenants en Prévention des Risques Professionnels).

Méthodologie

Le poste de travail de bijoutier-joaillier est polyvalent et peut constituer à lui seul une unité de travail (une unité de travail étant composée de salariés ayant des risques identiques).

Le recensement des risques professionnels de l’atelier a été réalisé selon la méthode suivante : dans le cadre de la stratégie SOBANE, une méthode de dépistage participatif des risques, Déparis, a été conçue pour servir d’outil de dépistage des facteurs de risque.

Pour en savoir plus sur SOBANE et Déparis, voir http://www.sobane.be/fr/deparis/pdf/intro_deparis.pdf

La situation de travail est systématiquement analysée et tous les aspects conditionnant la facilité, l’efficacité et la satisfaction au travail sont discutés, à la recherche de mesures concrètes de prévention.

L’outil de dépistage Déparis se présente sous forme de 18 tableaux abordant 18 facettes de la situation de travail.

La démarche a été menée en collaboration avec le directeur de l’entreprise, les salariés et le médecin du travail.

Suite aux informations récupérées par les 18 tableaux, l’appréciation générale des risques professionnels se trouve rapportée ci-dessous.

Situation tout à fait satisfaisante

Situation moyenne, à améliorer si possible

Situation insatisfaisante susceptible d’être dangereuse et à améliorer nécessairement

L’utilisation de cette méthode permet de mettre en exergue différents risques professionnels.

  • Risques physiques  :
    • Poussières lors du polissage : inhalation de poussières de métaux et alliages, le bijoutier utilisant des pâtes abrasives de composition différente pouvant contenir de la silice cristalline.
  • Risques sensoriels  :
    • Bruit des machines : polisseuse et bac à ultrasons.
    • Fatigue visuelle par éblouissement ou par travail en vision de près.
  • Risques bio-mécaniques  :
    • Utilisation d’outils vibrants (polisseuse, fraise) pourvoyeuse de névralgies et de troubles ostéo-articulaires.
    • Gestes répétitifs et posture contraignante à l’origine de troubles musculosquelettiques.
  • Risques chimiques  :
    • Utilisation de divers produits chimiques pouvant induire des affections cutanées et/ou respiratoires : brûlures, irritations, allergies...
  • Risques infectieux  :
    • Surinfection de la plaie par coupure (laminoir, lime, tout le travail de la forme), par brûlure (chalumeau, produits chimiques).
  • Charge mentale  :
    • Risque d’agression.
    • Manipulation de métaux précieux.
  • Risque d’incendie et d’explosion  :
    • Utilisation du gaz et oxygène.
  • Risque électrique  :
    • Lumière, électrolyse.