Inaptitude enseignants

Introduction

Le travail occupe une place importante dans une vie en termes de propre réalisation de soi, de temps consacré, de besoins économiques et de relations interpersonnelles. Le milieu de travail est un environnement complexe dans lequel interfèrent plusieurs éléments et les résultats de ces interactions peuvent être bénéfiques ou au contraire néfastes sur la santé et la sécurité des travailleurs. La fonction d’enseignant ne se résume pas à la préparation et la délivrance des cours mais englobe de multiples activités comme la correction des devoirs, les conseils de classe, les réunions et séminaires pédagogiques, les entretiens avec les parents d’élèves, la recherche et pour certains la préparation des examens professionnels pour l’obtention du certificat d’aptitude élémentaire pédagogique (CAEP) et du certificat d’aptitude pédagogique (CAP). Au Sénégal, les enseignants sont également surveillants et/ou correcteurs lors des examens de fin d’année du certificat de fin d’études élémentaires (CFEE), du brevet de fin d’études moyennes (BFEM) et du baccalauréat.

En plus des activités professionnelles, les enseignants doivent faire face aux responsabilités familiales, obligations sociales et difficultés économiques. Ces différentes contraintes d’origine professionnelle ou personnelle qui pèsent sur les enseignants, peuvent altérer leur santé mentale et physique [1-4].

C’est dans ce cadre que nous avons cherché à recenser les problèmes de santé responsables d’une incapacité au travail chez les enseignants du primaire et du collège au Sénégal. Le but de cette étude est de déterminer les caractéristiques socioprofessionnelles des enseignants déclarés inaptes, d’identifier les différentes pathologies responsables et d’analyser les différents facteurs liés à l’inaptitude.