Inaptitude enseignants

INAPTITUDE PROFESSIONNELLE CHEZ LES ENSEIGNANTS SÉNÉGALAIS
Etude de 2006 à 2008 dans les écoles primaires et les collèges

Ndiaye M., Sarr PT., Sow ML.
Service de médecine du travail, Faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie, Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Résumé

Objectif :
Cette étude a pour but de déterminer les caractéristiques socioprofessionnelles des enseignants du primaire et des collèges déclarés inaptes à l’enseignement, d’identifier les différentes pathologies responsables et d’analyser les différents facteurs liés à l’inaptitude.

Méthodologie :
Il s’agit d’une étude transversale descriptive de cas basée sur les 260 dossiers complets passés en revue par le conseil de santé entre 2006 et 2007 et qui ont abouti à une décision d’inaptitude. Les données ont été analysées grâce aux logiciels Excel et EPI Infos version 3.5.1.

Résultats :
Le sexe ratio était de 1,2 en faveur des femmes (145 versus 115), l’âge moyen de 46 ± 8,92 (extrêmes de 25 et 59 ans) et la tranche d’âge comprise entre 45 et 54 ans était la plus représentée avec 47,7 % (n = 124). Les enseignants étaient mariés dans 75,3 % (n = 195), célibataires dans 15,4 % (n = 40), divorcés dans 5,4 % (n = 14) et veufs dans 3,9 % (n = 10). Le taux global d’inaptitude était de 1,1 % avec 0,3 % chez les femmes et 0,5 % chez les hommes. L’inaptitude concernait les hommes avant l’âge de 45 ans et, les femmes après cet âge. Les enseignants inaptes exerçaient en primaire dans 70,8 % des cas (n = 184) et en collège dans 29,2 % (n = 76).
Les affections psychiatriques, première cause d’inaptitude avec 24,6 % (n = 64), concernaient surtout les hommes avec 65,1 % ( n = 41), la tranche d’âge entre 45 et 54 ans avec 39,7 % (n = 25), les mariés avec 54 % (n = 34), les enseignants du cycle primaire avec 55,6 % (n = 35) et ceux exerçant en dehors de la région de Dakar 58,7 % (n = 37) avec des différences statistiquement significatives. Les affections somatiques étaient dominées par les maladies neurologiques avec 19,2 % (n = 50), les maladies cardiovasculaires 15,4 % (n = 40) et les affections rhumatismales 10 % (n = 26). Les décisions d’inaptitude consistaient en un reclassement professionnel dans 76,1 % (n = 198), un rapprochement vers un service de santé spécialisé dans 13,5 % (n = 35), un congé de longue durée dans 5,8 % (n = 15) et une inaptitude définitive à l’enseignement dans 4,6 % (n = 12).

Conclusion :
Les troubles psychiatriques constituent la première cause d’incapacité chez les enseignants de primaire et de collège Les facteurs de risque de l’inaptitude sont le sexe, le statut matrimonial, l’existence ou non d’enfants dans les liens du mariage et la région d’exercice. L’importance des décisions de reclassement professionnel montre la nécessité d’instaurer un service de médecine du travail au niveau de chaque région.

Abstract 

Objective :
The objective of this study is to determine the socio-professional categories of primary and middle/high school teachers declared unfit to teach, identify the different pathologies responsible and analyse the various related factors.

Methodology :
This is a descriptive cross-sectional study of 260 cases reviewed by the Health Board between 2006 and 2007 and for which the Board arrived at a decision to declare the individuals unfit to practice their profession. Data was analysed using the software Excel and EPI Info Version 3.5.1.

Results :
The sex ratio was 1.2 for women (145 compared to 115), the average age was 46 ± 8.92 (ranging from 25 to 59 years) and the age bracket between 45 and 54 years was the most represented with 47.7% (n = 124) of cases. Teachers were married in 75.3% (n = 195) of cases, single in 15.4% (n = 40), divorced in 5.4 % (n = 14) and widowed in 3.9% (n = 10). The overall rate of incapacity was 1.1% with 0.3% among women and 0.5% among men. There were a higher proportion of men for cases involving under 45 year olds whereas a greater number of women were affected beyond that age. Teachers declared unfit taught in primary schools in 70.8% (n = 184) of cases and in middle/high schools in 29.2% (n = 76) of cases. Psychiatric disorders, the primary cause of incapacity, accounts for 24.6% (n=24) of cases, and mainly concerned men who represented 65.1% (n = 41). 39.7% (n = 25) of these cases were of the age group between 45 and 54 years, 54% (n = 34) were married, 55.6% (n = 35) primary school teachers and 58.7% (n = 37) were based outside of the Dakar region. Statistically significant differences were noted. Dominant somatic diseases were neurological in 19.2% (n = 50) of cases, cardiovascular in 15.4% (n = 40) and rheumatic in 10% (n = 26). A professional reclassification was decided in 76.1% (n = 198) of cases, a referral to a specialized health facility in 13.5% (n = 35), a long-term leave in 5.8% (n = 15) and a permanent incapacity to teach in 4.6% (n = 12) of cases.

Conclusion :
Psychiatric disorders are the most common causes of professional incapacity in teachers at primary and middle/high schools. Risk factors include sex, marital status, the existence or not of children born in wedlock and the region of assignment. The significance of professional reclassification decisions is an indication of the need to set up occupational health care services in each region.