Avec une orange, tout s’arrange !

Conclusion

L’accroissement de l’obésité dans les pays développés ne doit pas occulter l’éventualité de carences vitaminiques, source de symptômes non toujours spécifiques, d’interprétation difficile, qu’il convient d’autant moins de méconnaître qu’une solution curative et préventive simple existe.
La loi n° 2010-874 du 27 juillet 2010 dite « de modernisation de l’agriculture et de la pêche » dans son article 2 modifie les modalités d’utilisation des titres « restaurant ». Cet article autorise désormais la remise de titres « restaurant » pour l’achat de repas qui peuvent être « composés de fruits et de légumes, qu’ils soient ou non directement consommables ». En d’autres termes, ces titres peuvent être utilisés pour l’achat de fruits et légumes frais (non encore cuisinés) alors que précédemment ces denrées devaient être « immédiatement consommables » conformément à l’article L 3262-1 du code du travail.