Les accidents avec exposition au sang (AES) au CHNU de Fann de Dakar (Sénégal)

Conclusion

Notre travail fait ressortir une sous notification des AES au CHNU de Fann de Dakar et les facteurs de risque liés à la faible prévention vaccinale contre l’hépatite B, la pénibilité du travail, le déficit de pratiques protectrices, le manque criant de matériels sécurisés et d’équipements de protection individuelle. Une prévention durable passe par la mise en place d’une stratégie impliquant le personnel des établissements de soins et la tutelle, et d’une médecine de travail en milieu de soins capable de surveiller le milieu de travail et la santé du personnel. Cette médecine du travail va améliorer les conditions de travail, veiller à l’application des mesures de protection collective et individuelle, surveiller la vaccination du personnel et initier des actions de sensibilisation et de formation sur les différents risques liés aux AES.