A qui faire un ECG en médecine du travail ?

Qu’apporte un ECG ?

Dans un contexte d’urgence

Dans un contexte d’urgence marqué par une symptomatologie clinique spécifique (douleur thoracique, dyspnée, malaise, syncope), l’ECG percritique apporte une aide au diagnostic étiologique immédiate et irremplaçable. Rappelons à cet égard que 50 % des urgences en entreprise sont d’ordre cardiologique.

Dans un contexte non urgent

L’ECG apporte une aide tout aussi précieuse entrant dans le cadre de l’évaluation globale médico-professionnelle du salarié, participant à la réduction des risques d’altération de sa santé du fait de son travail ainsi qu’à la décision d’aptitude.
L’ECG présente un intérêt diagnostique immédiat et aussi rétrospectif  : par exemple l’onde Q de nécrose marque par sa présence quasi indélébile la survenue passée non datable d’un infarctus myocardique.

L’ECG n’a pas foncièrement d’intérêt prospectif fonctionnel.
Contrairement à l’épreuve d’effort ou à l’échocardiographie de stress, il ne permet pas de prédire un événement cardiovasculaire futur pas plus qu’il n’évalue la capacité à l’effort d’un salarié.