Les rhinites professionnelles

Pharmacothérapie

Si la prévention est impossible, les patients souffrant de la variante allergique de la rhinite professionnelle devraient avoir été traités avec des antihistaminiques, décongestifs, cromones ou corticostéroïdes topiques. Le médicament approprié devra avoir été choisi en utilisant les mêmes critères fixés pour les rhinites allergiques professionnelles.
Il est important d’éviter de prescrire des médicaments en particulier lorsqu’ils réduisent les performances professionnelles ou lorsque les patients ont un risque d’accidents au travail ou lors des trajets domicile-travail.
Les antihistaminiques sans effets sédatifs sont à préférer pour cette raison (14).

L’immunothérapie n’est pas indiquée pour la plupart des patients qui ont présenté une allergie aux plantes, animaux ou protéines alimentaires ou aux enzymes sur le lieu de travail car si l’immunothérapie est efficace, quelques exceptions doivent être faites pour les patients qui ne peuvent pas choisir ou trouver de travaux alternatifs. Ce type de traitement sera utilisé seulement après un examen complet et attentif des risques potentiels et des bénéfices comme d’autres mesures alternatives.