Sur l’interaction possible entre bruit « professionnel » et substances ototoxiques

Lucio MACI Expert d’Otorhinolaryngologie des Centres de Médecine Légale I.N.A.I.L. de Lecce, Brindisi e TarantoDott. LUCIO MACI - Via Umberto I° , 28 - 73012 Campi Salentina (LE) – Italiee-mail : l.maci@inail.it

Résumé

De nombreux organismes scientifiques internationaux ont souligné comme objectif d’étude et de recherche prioritaire, le rapport entre le bruit et l’exposition aux substances chimiques, isolées ou combinées, dans l’espoir d’une évolution de la recherche future et de la promulgation de normes.
Pour les travailleurs exposés au risque chimique, la surveillance sanitaire doit être l’instrument indispensable dans la prévention des maladies professionnelles.
Les données disponibles indiquent actuellement qu’à de hauts niveaux d’exposition, qui sont par eux-mêmes responsables de dégâts tissulaires, l’interaction entre bruit et solvants pourrait exister.
Les connaissances actuelles ne permettent aucune conclusion en ce qui concerne les bas niveaux d’exposition.

Abstract 

Possible interaction between “professional” noise exposure and ototoxic substances

Many international scientific bodies have identified exposure to noise and chemical substances, separately and in combination, as a priority area for research likely to affect future research directions and norms. Health monitoring is essential to prevent occupational diseases in workers exposed to chemical hazards. The available data indicate that at high levels of exposure, causing tissue damage, there may be an interaction between the effects of noise and solvents. However, data for low levels of exposure remain inconclusive.