Facteurs liés aux variations observées entre deux évaluations du stress professionnel espacées de 24 mois au moyen d’une échelle visuelle analogique (EVA)

Résumé

Facteurs liés aux variations observées entre deux évaluations du stress professionnel espacées de 24 mois au moyen d’une échelle visuelle analogique (EVA)

Docteur Patrice Manillier, médecin du travail, ACMS

PDF - 714.9 ko
Voir poster

Cet article a fait l’objet d’une communication affichée lors du 32e Congrès National de Médecine et Santé au Travail, Clermont-Ferrand, (5-8 juin 2012).

L’EVA permet d’évaluer cliniquement et quantitativement le stress au travail. Les résultats d’évaluations successives chez un même sujet sont stables en l’absence d’évènements.

Objectifs

Comparer les résultats de deux évaluations successives espacées de 24 mois chez le même salarié en relation avec son commentaire sur les facteurs professionnels intercurrents.

Moyens

Les résultats de 235 évaluations réalisées entre 2007 et 2009 dans une entreprise du secteur tertiaire ont permis de comparer les moyennes pour échantillons appariés. Une étude des variations de plus de 20 mm sur l’EVA a été réalisée.

Résultats

Le score moyen en 2007 était de 42.27, en 2009 de 43.84 ; il n’y a pas de différence significative (p=0.326). La distribution des différences suit une loi normale.
42 (17,9%) ont eu une diminution de plus de 20mm, 46 (19,6%) ont eu une augmentation de plus de 20mm, 147 (62,5%) ont eu une variation comprise entre -20 et +20 mm.

Commentaires des salariés :

  • sans commentaire (39,1%), plus souvent chez les salariés dont le score n’avait pas varié en dehors des limites +20 et -20,
  • augmentation de la charge de travail (23,8%), plus souvent évoquée par ceux dont le score a augmenté de plus de 20 mm,
  • améliorations (4,7%), acquis de l’expérience (11,5%), changement de poste (20,9%) ; ces trois modalités sont le plus souvent évoquées par ceux dont le score a diminué de plus de 20mm.

Conclusion

Le niveau moyen de stress de l’échantillon après 24 mois a peu varié, mais des variations individuelles sont observées. Pour l’ensemble, les effets bénéfiques des acquis de l’expérience, des changements de poste, des améliorations sont contrebalancés par les effets négatifs de l’augmentation de la charge de travail. L’EVA a permis de détecter des facteurs ayant un impact significatif sur le stress

Abstract 

Factors underlying the changes in visual analogue scale (VAS) scores for professional stress obtained at a mean of 24 months apart

Introduction

A visual analogue scale (VAS) can be used for the clinical and quantitative evaluation of stress at work. The results of successive evaluations in a given subject should remain stable in the absence of events.

Objectives

To compare the results of two consecutive evaluations, 24 months apart, in individual employees, with employee comments concerning professional factors during the corresponding period.

Means

We analysed the results of 235 evaluations carried out between 2007 and 2009 in a tertiary sector company, for which it was possible to compare means for matched samples. We then analysed changes of more than 20 mm on the VAS between two assessments.

Results

The mean score in 2007 was 42.27, whereas that in 2009 was 43.84 (p=0.326, not significant). The differences in scores were normally distributed : a decrease of more than 20 mm was observed for 42 employees (17.9%) and an increase of more than 20 mm was observed for 46 (19.6%) employees. The difference between the two scores was between -20 and +20 mm for 147 (62.5%) of the employees.

Workers’ comments :

  • « No comment » (39.1%), most frequently for workers whose scores did not vary by more than 20 mm in either direction;
  • « Increase in workload » (23.8%), most frequently for workers with scores that increased by more than 20 mm,
  • « Improvements » (4.7%), acquisition of experience (11.5%), change of post (20.9%) ; these three comments were most frequently made by workers whose scores decreased by more than 20 mm.

Conclusion

The mean level of stress of the sample was little changed after 24 months, but changes were observed for individuals. Overall, the benefits of the acquisition of experience, changes of post and improvements were counterbalanced by the negative impact of increases in workload. The VAS made it possible to identify factors with a significant impact on stress.