Coiffeurs d’hier et d’aujourd’hui

Conclusion

Le métier de coiffeur existe depuis l’aube des temps. Ce métier, très ancien, longtemps masculin, a évolué au cours des siècles, en restreignant ses attributions qui, rappelons-le, étaient du domaine de la médecine et de la chirurgie.
Désormais, son exercice est à prédominance féminine et relève essentiellement de l’esthétique capillaire et suit de près les modes.
Compétence avec un sens certain de l’esthétique afin de conseiller au mieux ses clients et de les mettre en valeur, résistance physique, dextérité et amabilité sont les qualités dont le coiffeur doit faire preuve. Dans le même temps, il instaure avec sa clientèle une relation de confiance propre à la fidéliser.
Les risques principaux de la profession sont liés à l’utilisation des produits de coiffure, ce métier exposant à de nombreux produits chimiques dont les dangers sont à prendre en compte.
Sollicité, le médecin du travail pourra suggérer des aménagements ou rappeler les règles de prévention collective (aération du salon, ergonomie du mobilier, risques électriques,...) et individuelle (gants,...) afin de prévenir la survenue de pathologies professionnelles.