Système de surveillance des plombémies professionnelles
Etude de faisabilité

Juliette Chatelot(1), Marie Houot(1) et Ellen Imbernon(1)

  1. Département santé travail - Institut de veille sanitaire (InVS)

Ce projet a fait l’objet d’une communication affichée lors du 32e Congrès National de Médecine et Santé au Travail de Clermont-Ferrand, (5-8 juin 2012).

Les médecins du travail sont invités à participer massivement à une étude initiée par le département santé travail (DST) de l’institut de veille sanitaire (InVs) dans l’objectif d’améliorer la connaissance sur l’imprégnation au plomb des travailleurs et d’optimiser la surveillance.
Les médecins qui prescriront une plombémie dans le cadre professionnel auront à remplir un questionnaire portant sur l’activité professionnelle et à noter le résultat du dosage.

Résumé

Environ 130 000 salariés potentiellement exposés au plomb bénéficient de dosages réguliers de plombémie dans le cadre de la médecine du travail sans qu’aucune donnée ne soit disponible à l’échelle nationale ou populationnelle. Dans ce contexte, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a été sollicité par la Direction Générale de la Santé et la Direction Générale du Travail, pour mettre en place un système de surveillance permettant de documenter l’imprégnation au plomb des salariés en France et de proposer des recommandations de surveillance. Dans un premier temps, l’InVS a lancé en septembre 2012 une étude de faisabilité en Île-de-France et dans le Nord-Pas-de-Calais.

Abstract : System for monitoring blood lead levels in professional contexts : feasibility study 

About 130000 employees potentially exposed to lead undergo regular determinations of blood lead levels (BLL) as part of their of occupational health visits. However, no data are currently available at the national or population scale. Against this background, the French Health Surveillance Institute (Institut de veille sanitaire, InVS) has been asked by the Direction Générale de la Santé and the Direction Générale du Travail (the national health and employment authorities in France) to establish a monitoring system for documenting the lead absorption of employees in France and formulating recommendations for monitoring. The InVS has begun this work, by initiating a feasibility study in Ile-de-France and Nord-Pas-de-Calais in September 2012.