La fabrication de vitraux
Historique et prévention des risques d’un artisanat ancestral

Séverine Yung2) Docteur Thierry Houzel1), ACMS
1) médecin du travail
2) interne en santé au travail

ACMS : Association interprofessionnelle des Centres Médicaux et Sociaux de santé au travail de la région Ile-de-France, 55, Rue Rouget de Lisle, 92158 SURESNES Cedex

Résumé

Les auteurs se sont donné pour objectif, à l’issue de la visite d’un atelier :

  • de mieux connaître l’histoire de la fabrication des vitraux et d’expliciter les termes couramment usités dans la profession,
  • de présenter les grandes étapes de leur réalisation (élaboration de la maquette, découpe du verre, coloration, cuisson, sertissage) en les illustrant de photos prises pendant la visite,
  • de faire le point sur les risques spécifiques rencontrés dans un tel atelier (exposition au plomb, aux fumées de soudage, à la sciure de bois, au risque chimique, au risque de coupure et au risque incendie) et,
  • de suggérer les mesures de prévention adaptées.

Abstract : Stained glass manufacture. History and prevention of risks in an ancient profession 

Following a visit to a workshop, the authors set themselves the following objectives :

  • To improve our knowledge of the history of stained glass manufacture and to document the terms generally used in the profession,
  • To describe the major steps in the manufacture of stained glass windows (production of a scale model (maquette), glass cutting, staining, baking and assembly), with the inclusion of photographs taken during the visit,
  • To summarize the specific risks encountered in such workshops (exposure to lead and to solder fumes, to sawdust, chemical risks, risks of cuts and fire) and,
  • To suggest appropriate preventive measures.