Hypochromie vitiligoïde des mains chez un carreleur

A.P. Ayelo1), F. Atadokpede2), B. Aguemon1), F. Gounongbe3), B. Fayomi1)

1) Département de santé publique et de santé au travail, Faculté des Sciences de Santé de Cotonou, Université d’Abomey Calavi, Bénin.
2) Centre National Hospitalier Universitaire-Hubert Koutoukou MAGA (CNHU-HKM) ; Faculté des Sciences de Santé de Cotonou, Université d’Abomey Calavi, Bénin.
3) Faculté de médecine de l’Université de Parakou, Bénin.

Auteurs correspondants :

AYELO Ahoumènou Paul, Médecin du travail, Enseignant chercheur, Faculté des Sciences de la Santé de Cotonou. 01BP 188 Cotonou, Bénin ; E-mail : paulayelo@yahoo.fr
ATADOKPEDE Félix, Professeur Agrégé de Dermatologie-Vénérologie, Service de Dermatologie-Vénérologie du CNHU-HKM, Faculté des Sciences de la Santé de Cotonou
05 BP 1218. Cotonou, Bénin ; E-mail :
fatadokpede2009@yahoo.fr
AGUEMON Badirou, Médecin, PhD Santé Publique, Enseignant chercheur, Faculté des Sciences de la Santé de Cotonou. 01BP 188 Cotonou, Bénin ; E-mail : baguemon@yahoo.fr
GOUNONGBE Fabien, Médecin du travail, Enseignant chercheur, Faculté de médecine de l’Université de Parakou, Bénin ; E-mail : gcfabien@yahoo.ca
FAYOMI Benjamin, Professeur Titulaire de médecine du travail, Doyen de la Faculté des Sciences de la Santé de Cotonou. 01BP 188 Cotonou, Bénin ; E-mail : bfayomi2@yahoo.fr

Résumé

Les dermatites de contact sont les formes cliniques les plus fréquentes des dermatoses professionnelles et les carreleurs sont les travailleurs les plus exposés. Nous rapportons un cas d’hypochromie vitiligoïde des mains chez un carreleur à Cotonou (Bénin).
Le carreleur, de peau noire, âgé de 28 ans, a été adressé pour une dermatose prurigineuse des mains évoluant depuis huit ans. Dans ses antécédents, on retient un exercice du métier de carreleur depuis neuf ans.
Les examens cliniques et paracliniques ont permis de conclure à un eczéma de contact allergique au chrome. D’après les études, le chrome, constituant chimique permanent du ciment, est reconnu responsable des dermatoses de contact en raison de son caractère irritant et sensibilisant pour la peau.
Les dermatoses de contact sont courantes avec des étiologies et des formes cliniques très variées.
La forme vitiligoïde de l’eczéma lié au ciment est peu courante et peu documentée, ce qui fait la particularité de ce cas clinique et justifie cette publication.

Abstract 

Contact dermatitis are the most common forms of occupational skin diseases and tilers are the most exposed workers. We report a case of vitiligo-like-hypochromia of the hands in a tiler in Cotonou.
A 28- year-old- black man, was referred for an itchy dermatitis of the hands lasting for eight years. In his past medical history, it was noticed that he was tiler for nine years.
Clinical and laboratory findings concluded to chromium contact dermatitis. According to studies, chromium is a chemical component of cement. It causes contact dermatitis due to its irritant and sensitizer nature for skin.
Contact dermatitis is common with many different etiologies and clinical forms. The vitiligo-like contact dermatitis to cement is uncommon and poorly documented. This was the justification of our case-report.