Tapissier décorateur : un métier d’art..... mais pas seulement

Conclusion

Le client voit le « beau côté du métier ». La réalité est plus complexe. Certes, c’est une profession exaltante, exercée par des passionnés, mais c’est également un métier qui peut être physique,en particulier du fait de la manutention manuelle qu’il exige. Quant aux gestes répétitifs, ils peuvent être à l’origine de troubles musculo-squelettiques.
Il n’en reste pas moins que c’est d’abord et avant tout un métier d’art.
Un jeune tapissier l’a bien résumé : « Une qualité très importante dans notre métier, c’est le toucher : on a besoin de sentir avec les mains. Pour moi, un fauteuil ancien a une âme. Il faut la respecter, tout en essayant de lui redonner vie ».