Tapissier décorateur : un métier d’art..... mais pas seulement

Des compétences indispensables

Le tapissier, également appelé tapissier d’ameublement ou tapissier décorateur garnisseur est en général, un artisan. L’essentiel de son activité consiste en de la restauration, mais pas seulement.

Aujourd’hui, il façonne tout ce qui touche à la décoration textile d’un intérieur :

  • il réalise et pose des tentures, voilages et rideaux sur les murs (tentures murales, draperies), fenêtres (rideaux, voilages, lambrequins et bandeaux), sol (moquettes, tapis) ou plafonds (vélums, plafonds tendus ou plissés)
  • il confectionne des literies et des coussins ;
  • il garnit et habille le mobilier (gainage des meubles, sièges, canapés, fauteuils, literies, portes, placards, etc.),
  • il assure également l’entretien et la réparation des garnitures de ces mobiliers,
  • il conseille les clients sur les projets de décoration, en fonction du style du mobilier, oriente ou assure le choix des garnitures (tissus, soies, velours...),
  • il peut également intervenir dans la vente et dans l’achat de meubles anciens.

La pratique du métier demande :

  • une grande habileté manuelle,
  • de la précision, de la rigueur, de la patience,
  • le sens des couleurs,
  • une bonne perception des volumes,
  • un intérêt pour le travail des textiles et une bonne connaissance des caractéristiques des tissus,
  • de la sensibilité, du goût pour les belles choses,
  • un sens de l’harmonie des matières et des couleurs,
  • des qualités relationnelles et commerciales,
  • des capacités de collaboration avec des architectes d’intérieur, des ébénistes, des peintres et des décorateurs.

Il se doit d’avoir de bonnes connaissances en dessin, en histoire de l’art et en particulier des différents styles de mobilier, mais aussi de posséder une bonne maîtrise des matériaux et fournitures utilisés.