Activités occasionnelles de soudage dans les entreprises

Conclusion

Cette intervention, effectuée en pluridisciplinarité, a permis de mieux caractériser les risques inhérents aux activités occasionnelles de soudage, en vue de fiabiliser le recueil des données permettant leur traçabilité dans le dossier médical de santé au travail.

L’évaluation de l’action a montré une meilleure prise en compte de la prévention dans les entreprises pour le quart des situations étudiées. Notre étude a pu mettre en lumière des pistes d’amélioration de la prévention collective et individuelle faciles et rapides à mettre en œuvre comme la signalisation de la zone de travail, la prise en compte du risque incendie ou l’adéquation des équipements de protection individuelle.

Cela ouvre des perspectives à l’ensemble des équipes pluridisciplinaires pour étendre cette démarche à toutes les entreprises concernées par le soudage en s’appuyant sur le questionnaire élaboré pour cette enquête. Une plaquette d’information ciblée sur l’activité de soudage pourrait être un support de communication avec l’entreprise et ses salariés sur ce thème.

Remerciements aux participants : Jacques Alcouffe, Katia Arribard, Sylvie Audrain, Lydia Baradat, Maud Barret, Zahia Belkebir, Christophe Chaney, Régine Codron, Claude Diuzet, Elodie Dos Santos-Oliveira, Anne-Marie Ferreira, Sylvie Fouchy, Elise Gauthier, Ludovic Léguier, Chloé Leroy, Amélie Marque, Victoria Mora, Martine Pradel, Marie Laure Sanchez-Brechot, Céline Sauger, Nadine Zaltzfus.