Cadre de vie des usagers, lieux de travail des intervenants service à la personne

Méthodologie

Concevoir une stratégie d’intervention dans le but d’identifier les situations dangereuses théoriques

    • Revue de la littérature existante notamment pour :
      • s’informer sur le métier :
        • les Fiches Médico-Professionnelles « aide à domicile », « aide-soignant », « infirmier », disponibles sur le site du CISME. (www.fmpcisme.org),
        • le document ED 4299 « Repérer les risques professionnels à domicile – livret d’accompagnement » proposé par l’INRS.
      • Choisir les outils utiles à l’intervention.
        Notre choix s’est porté sur :
        • le document « Évaluer pour prévenir » disponible sur le site http://www.risquesprofessionnels.am...,
        • le guide pour l’évaluation des risques professionnels « Service à la personne » élaboré en partenariat entre les SIST « ACMS » et « Yvelines Santé Travail », constitué d’un guide Employeur comportant les fiches « Repérage » et « Avez-vous pensé à ? » et d’un guide Salarié « Je prends soin de ma santé au travail » et les fiches « Risques d’accident. Pour les éviter je prends des précautions », disponibles sur le site www.acms.asso.fr.,
        • les Guides ACMS (documents internes à l’ACMS) :
          • pour aider à l’élaboration du document unique,
          • pour la prévention de la pénibilité au travail.
    • Consultation des fiches d’entreprises des associations établies par le médecin du travail.
    • Échanges entre les membres de l’équipe pluridisciplinaire en prenant en compte les informations recueillies par le médecin du travail ou par l’infirmière lors des entretiens infirmiers.

Élaborer un schéma des actions à mener

Pour accompagner l’association de façon adaptée, nous avons suivi les étapes ci-dessous :

  • construction d’une première réponse adaptée à la demande de l’association,
  • sensibilisation de l’employeur aux risques professionnels et à la démarche de prévention,
  • identification et repérage des situations dangereuses,
  • aide à l’évaluation des risques professionnels et de la pénibilité au travail,
  • conseil et accompagnement du personnel d’encadrement et des intervenants,
  • suivi des préconisations et bilan des résultats obtenus.