Connaissances des salariés à propos des services de santé au travail

Résultats

Nous avons recueilli et analysé 847 questionnaires exploitables.

Caractéristiques individuelles

La répartition hommes / femmes de la population d’étude était équilibrée : 50,5% d’hommes et 49,5% de femmes.
Les âges s’étendaient de 19 à 66 ans avec une moyenne de 37,5 ans.
Près des deux tiers (63,3%) des salariés déclaraient vivre en couple, 46,5% avaient des enfants (dont 6,4% les élevaient seuls).
En ce qui concerne le niveau d’études, 90,2% des salariés interrogés avaient au moins un baccalauréat et 58,7 % un diplôme supérieur à bac+2.
La très grande majorité (90%) des salariés déclarait avoir un médecin traitant. Les salariés disaient consulter un médecin (généraliste ou spécialiste) tous les ans ou plus d’une fois par an pour 57,2% d’entre eux et occasionnellement ou très rarement pour 42,8%.

Caractéristiques professionnelles

Le nombre d’années dans la vie active variait de moins d’un an à 49 ans, avec une moyenne de 14,7 ans.
La répartition des catégories socio-professionnelles (CSP) était la suivante : cadres et cadres supérieurs 58,3%, employés 22,3%, agents de maîtrise 13,2%, techniciens 5%, ouvriers 1,2%. Leurs contrats étaient des CDI pour 88,8%.
La majorité travaillait dans des entreprises de plus de 200 salariés (55,6%).
L’ancienneté dans la même entreprise allait de moins d’un an à 40 ans avec une moyenne de 6,7 ans.

Expérience antérieure de la médecine du travail

93% des salariés avaient déjà eu une visite en médecine du travail.
L’évaluation par les salariés du nombre total de visites antérieurement effectuées depuis le début de leur carrière professionnelle se répartissait de la manière suivante : une visite 11,3%, de deux à cinq visites 40,7%, de six à dix visites 16,4%, plus de dix visites 21,7%, 9,8% ne se souvenaient plus.
La dernière visite en médecine du travail remontait à environ deux ans (moyenne 1,8 an).
Concernant le motif de la dernière visite, 51,6% des salariés déclaraient être venus en visite systématique, 31,1% pour une visite d’embauche, 6% pour une visite à la demande de l’employeur, 3,7% pour une visite de reprise après arrêt de travail, 3,1% pour une visite après un congé maternité,1,4% à la demande du médecin du travail, 0,9% à leur propre demande et 2,1% ne savaient pas.

Motif de la visite et attentes du salarié le jour même où il remplissait le questionnaire

La distribution des motifs de visite le jour de réponse au questionnaire était très proche de celle décrite ci-dessus concernant la dernière visite. La moitié était représentée par des visites systématiques (49,8%) et plus d’un quart par des visites d’embauche (26,9%). Plus de la moitié des salariés interrogés (51,5%) manifestait une attente particulière par rapport à la visite médicale.
Sur l’ensemble des réponses, plus de 40% (42,8%) attendaient un avis d’aptitude, 11,7% un conseil médical, 7,8% une écoute, 3% des informations professionnelles, 1,6% un conseil social.

Connaissance des salariés sur les services de santé au travail

Il était ensuite demandé aux salariés de mentionner les intervenants qu’ils connaissaient dans les SST.
Le graphique 1 suivant récapitule les réponses affirmatives pour chaque catégorie de personnel.

Graphique 1 :
pourcentages de réponses affirmatives à la connaissance des différents intervenants des SST[1]


[1] IST : Infirmier en Santé au Travail / IPRP : Intervenant en Prévention des Risques Professionnels / AST : Assistant en Santé au Travail


Les résultats quant à la connaissance des types d’actes pouvant être effectués par le médecin du travail au cours de la visite sont présentés dans le graphique 2 ci-dessous (réponses affirmatives uniquement).

Graphique 2 :
pourcentages de réponses affirmatives à la connaissances des actions possibles du médecin du travail au cours de la consultation médicale (« ex. cplt. » : examen complémentaire).

Les résultats sur la connaissance des différents types de visite sont notés dans le graphique 3 ci-dessous (réponses affirmatives uniquement).

Graphique 3 :
pourcentages de réponses affirmatives à la connaissance des différents types de visite
(« AT » : Accident de Travail).

Quant à la périodicité de la visite systématique : près d’un tiers des salariés interrogés déclare que celle-ci doit avoir lieu tous les 12 mois (35,5%), dans la même proportion tous les 24 mois (34,2%), un quart pense qu’elle doit avoir lieu régulièrement mais avec un intervalle de temps différent selon le poste de travail ou certaines catégories de personnes (25,4%), 4,9% qu’elle doit avoir lieu tous les 6 mois.
La quasi totalité des salariés interrogés sait que les visites en service de santé au travail doivent se dérouler sur leur temps de travail (95,6%) et que les examens prescrits en rapport avec un risque professionnel n’ont pas à être effectués pendant un jour de congé (83,5%).
La plupart disent qu’ils sont obligés de signaler à leur employeur une demande de visite sur le temps de travail si elle émane de leur propre initiative (85,3%) et près de 80% déclarent qu’ils ne sont pas obligés dans ce cas d’en communiquer les raisons à leur employeur (79,9%).

Les résultats sur la connaissance des possibilités d’action du médecin du travail en entreprise figurent dans le graphique 4 ci-dessous (réponses affirmatives uniquement).

Graphique 4 :
pourcentages de réponses affirmatives à la connaissance des différentes possibilités d’action du médecin du travail en entreprise (« RP » : Représentants du Personnel)

Les résultats sur la connaissance par les salariés interrogés des possibilités de transmission du dossier médical sont présentés dans le graphique 5 ci-dessous (réponses affirmatives uniquement).

Graphique 5 :
pourcentages de réponses affirmatives à la connaissance des différentes possibilités de transmission du dossier médical.

Les résultats des scores de connaissance rapportés à 100 figurent dans le tableau 1 ci-dessous :

Scores de connaissanceMoyenneMédianeMinimumMaximum
Connaissance portant sur la composition du personnel des SST 34,7 30 0 100
Connaissance des actions du médecin du travail lors de la visite médicale 65,1 63,6 18,2 100
Connaissance des types de visites médicales 39 38,5 0 100
Connaissance des possibilités d’action du médecin du travail en entreprise 64,4 71,4 0 100
Connaissance portant sur la transmission du dossier médical 66 66,7 11,1 100

Tableau 1 :
Scores de connaissance

Les meilleurs résultats en terme de scores concernent les connaissances des possibilités d’action du médecin du travail en entreprise (médiane égale à 71,4/100), celles portant sur la transmission du dossier médical (66,7/100) ou sur les actions du médecin du travail lors de la visite médicale (63,6/100).
Les moins bons résultats concernent les connaissances sur les différents types de visites médicales (38,5/100) et sur la composition du personnel des SST (30/100).