Retour au travail dans la grande distribution : une collaboration tripartite

Valérie Flandin(1), Natacha Hiolin(2), Rémi Desmet(3)

1) Médecin du travail, Association interprofessionnelle des Centres Médicaux et Sociaux de santé au travail de la région Île-de-France
2) Directrice de la Ligue contre le cancer de l’Essonne
3) Responsable santé au travail Carrefour France

Ce travail a fait l’objet d’une communication orale lors du 35e Congrès National de Médecine et Santé au Travail, Marseille, 5-8 juin 2018.

Résumé

Introduction
Travailler, pour un salarié atteint d’un cancer, est un challenge pour l’individu et l’entreprise et un défi en termes de santé publique et de santé au travail. Les actions multidisciplinaires coordonnées en faveur du retour à l’emploi ou à l’employabilité participent à la prévention de la désinsertion professionnelle de ces salariés.

Objectif
Une enseigne de la grande distribution s’est engagée à co-construire avec un service interentreprises de santé au travail (SIST) d’Île-de-France et la Ligue contre le cancer, une démarche favorisant le retour et le maintien dans l’emploi de ses salariés atteints de maladies chroniques, grâce à la mobilisation des différentes ressources disponibles.

Méthode
Une première réunion de pilotage, tripartite, s’est tenue fin 2017 et a fait le constat d’une mauvaise connaissance de cette thématique et de ses enjeux. Plusieurs actions de terrain sont prévues en 2018 de façon conjointe, par l’équipe pluridisciplinaire de santé au travail et la Ligue contre le cancer, afin de promouvoir l’information et la formation des encadrants et la sensibilisation de l’ensemble des salariés. Seront notamment abordés l’utilité de la visite de pré-reprise, les aménagements des postes de travail en terme d’horaires ou de matériels, la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé.
Cette collaboration sera initialisée dans le département de l’Essonne.

Discussion
Les leviers permettant la réussite de cette action sont :

  • la nomination d’intervenants référents dans chaque établissement par le responsable national santé au travail du groupe,
  • l’implication de la mission handicap au sein des différentes entités,
  • la mobilisation de l’équipe santé-travail du SIST (médecin du travail, assistante sociale, ergonome) et la participation active de membres de la Ligue contre le cancer. Les freins pourraient être organisationnels, du fait de la taille de l’entreprise qui comprend 110 000 salariés et plus de 1 000 structures réparties sur le territoire.

Conclusion
Ce projet tripartite, novateur et ambitieux en matière de prévention de la désinsertion professionnelle dans le secteur de la grande distribution, devrait être déployé progressivement à partir de 2018 et être généralisé ensuite à l’ensemble du groupe.

Abstract : Resuming work in large retailers: A tripartite collaboration 

Introduction
Working is difficult for both the employee who suffers from cancer and the company. For the public and occupational health sectors, it presents a challenge. Coordinated and multidisciplinary actions focusing on the return to employment or employability help in preventing the professional deintegration of these employees.

Objective
A mass market retailer, an inter-company occupational health service based in the Parisian region (FR: un service interentreprises de santé au travail, SIST) and the French League Against Cancer (FR: la Ligue contre le cancer) have collaborated together to develop an approach that focuses on the return and workplace support for employees suffering from chronic illnesses, through the use of different available resources.

Method
The three parties held their first steering meeting at the end of 2017 and it was revealed that there was a poor understanding of the subject and its challenges. Several joint actions have been planned for 2018 by the multidisciplinary occupational health team and the French League Against Cancer. The aims of this include the promotion of information, training of supervisors and awareness of all employees. The main issues that will be discussed are the usefulness of the visits prior to the resumption of work, the schedule and equipment adjustments made to their workstations and the recognition of qualities possessed by employees with disabilities.
This collaboration will be launched in the Essonne department.

Discussion
The key to success for these actions are:

      • The appointment of point of contacts in each company by the manager of the national occupational health team.
      • The involvement of the “Mission Handicap” within the different entities.
      • The engagement of the SIST occupational health team (I.e. occupational health specialist, social worker and ergonomist) and the active participation of the members from the French League Against Cancer. Organization could be a potential obstacle to achieving success. This is due to the size of the company which includes 110,000 employees and more than 1,000 structures spread over the territory.