La presse en parle


Vaccins contre la rage

e-vidal, actualités
Depuis le 3 juillet 2017, le vaccin Rabique Pasteur® est remis à disposition
Depuis mi-juin, le vaccin RABIPUR® bénéficie de dépannages d’urgence en ville et à l’hôpital.
(publié le 7 août 2017)

Du nouveau concernant les vaccins contre l’hépatite B

e-vidal, actualités
Depuis le 19 juin 2017, des unités d’Engerix B® destinées à un autre marché sont mises à disposition en France, mais seules les pharmacies hospitalières sont approvisionnées. Il a la même composition que le vaccin français mais se présente en flacon monodose.
Depuis le 15 juillet 2017, le vaccin contre l’hépatite B, FENDRIX® est mis à disposition des sujets à partir de 15 ans, porteurs d’une insuffisance rénale chronique. Ce vaccin déjà commercialisé dans plusieurs pays d’Europe provient du marché belge. Il nécessite 4 doses.
Il avait été préconisé par le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) pour soulager les tensions d’approvisionnement en vaccin hépatite B sur le marché français. L’interchangeabilité n’est pas possible entre les vaccins en primo-vaccination, un schéma vaccinal à 4 doses débuté avec FENDRIX® doit être terminé avec ce même vaccin.
(publié le 7 août 2017)

Quelle disponibilité des vaccins contre l’hépatite A ?

e-vidal, actualités
Concernant les vaccins contre l’hépatite A :
  • la distribution du vaccin VAQTA 50 U/mL® a repris partiellement en ville le 18 juillet 2017, mais elle est contingentée.
  • HAVRIX 1440® est toujours en rupture de stock.

Dans ce contexte persistant de pénurie, les recommandations du HCSP (Haut Conseil de Santé publique) émises en 2016 sont maintenues, à savoir un schéma à une seule dose. La seconde dose sera administrée après la remise à disposition normale des vaccins.
(publié le 7 août 2017)

Le compte pénibilité simplifié

Entreprise et Carrières, 18 juillet 2017
Le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P) a été aménagé et rebaptisé compte professionnel de prévention. Il entrera en vigueur en janvier 2018.
Les facteurs de pénibilité pour lesquels la mesure de l’exposition est trop complexe (la manutention manuelle de charges, les postures pénibles, les vibrations mécaniques et les risques chimiques) sont sortis du système à points.
En compensation, à l’approche de la retraite, les sujets exposés bénéficieront d’un examen médical et pourront partir à la retraite plus tôt en cas de maladie professionnelle avec un taux d’invalidé supérieur à 10%.
Naturellement, les employeurs restent invités à se préoccuper de prévention pour éviter les situations à risque.
(publié le 26 juillet 2017)

Un nouveau vaccin contre les infections à pneumocoque

e-vidal, actualités
Le vaccin Pneumo 23®, de Sanofi Pasteur Europe, seul vaccin disponible 23 valences ne sera plus commercialisé.
Il sera remplacé, dès le 5 septembre 2017, par un nouveau vaccin, le Pneumovax® (MSD Vaccins), de composition et d’indications équivalentes.
Il sera présenté transitoirement sous forme de flacon sans le dispositif d’injection, puis commercialisé en seringue pré-remplie courant 2018.
La distribution de Pneumovax® flacon sera contingentée dans les pharmacies de ville.
(publié le 13 juillet 2017)

Mieux repérer de nouvelles maladies professionnelles

Prévention BTP, juillet-août 2017
L’Agence fédérale belge des risques professionnels a lancé un nouveau guichet en ligne, baptisé Signaal sur lequel les médecins du travail peuvent signaler un problème de santé lié à une exposition professionnelle. Ils reçoivent l’avis d’experts et de spécialistes des maladies professionnelles qui procéderont alors à une étude ciblée.
Ce signalement est anonyme. Il a pour objectif de détecter activement de nouvelles maladies professionnelles à un stade précoce.
(publié le 13 juillet 2017)

Repérer l’amiante

Prévention BTP, juillet-août 2017
Au 1er octobre 2018, le donneur d’ordres, le maître d’ouvrage ou le propriétaire devront faire rechercher la présence d’amiante préalablement à toute opération comportant des risques d’exposition des travailleurs.
Il existe des cas d’exemption dont l’intervention en urgence liée à un sinistre, mais dans ces cas, l’opérateur devra être protégé comme si la présence d’amiante était avérée.
(publié le 13 juillet 2017)

Des arrêts de travail en hausse

Le Quotidien du médecin, 15 juin 2017
Selon le baromètre Réhalto, 40% des salariés ont été arrêtés au moins une fois au cours de l’année 2016 pour une durée moyenne de 14,2 jours. Les arrêts courts sont prédominants (64% sont d’une durée inférieure à une semaine, 29% oscillent entre une semaine et trois mois et 7% dépassent le trimestre). Le taux d’absentéisme s’établit donc à 3,9% en 2016 dans les entreprises de plus de 50 salariés, chiffre en hausse par rapport aux années précédentes : 3,3% en 2015 et 2,8% en 2014.
A contrario, le présentéisme est important et 31% des personnes qui ont une difficulté qui nécessiterait un arrêt maladie continuent de travailler quand 10% choisissent de prendre un congé.
On note une forte progression des arrêts pour cause professionnelle (tensions liées à l’organisation du travail, difficultés aux pratiques managériales), à laquelle les DRH ne sont guère sensibles, considérant que seuls 2% des arrêts ont une origine professionnelle.
Les salariés en arrêt longue durée se sentent abandonnés (pour 74% d’entre eux) et 80% considèrent le retour comme angoissant.
Très peu d’entreprises mènent à ce jour des actions spécifiques de prévention des arrêts de travail.
(publié le 30 juin 2017)

Prévention des fractures ostéoporotiques

Le Généraliste, 23 juin 2017
Une revue Cochrane de 2014 confirme le bénéfice d’une consommation adéquate de calcium et de vitamine D, induisant une diminution du risque de fracture de hanche de 16%, ce qui éviterait chaque année 8 000 fractures de hanche chez la femme et 2 500 chez l’homme, soit 126 millions d’économie.
Ce bénéfice se poursuit les années suivantes avec 7 000 fractures évitées chez la femme la deuxième année et 1900 chez l’homme.
(publié le 30 juin 2017)

Maladie de Lyme chronique

Le Généraliste, 23 juin 2017
Un rapport américain du CDC d’Atlanta (Centre de contrôle et de prévention des maladies) souligne les effets pervers des traitements antibiotiques prolongés pour traiter la maladie de Lyme chronique.
(publié le 30 juin 2017)

Il faut aider les aidants

Le Quotidien du médecin, 6 juin 2017
Selon le "Baromètre des aidants", près de 11 millions de Français sont des aidants : beaucoup de femmes, âgées de moins de 64 ans dont plus de la moitié travaillent. Il s’ensuit une importante fatigue physique ; et un aidant sur trois décède avant la personne aidée.
Selon l’"Observatoire connecté des aidants", l’interlocuteur le plus efficace est le médecin traitant, devant l’infirmière.
En région lyonnaise, des initiatives ont été lancées :
  • la plate-forme TEMPO, espace d’informations et de services ;
  • une "maison du répit" (qui ouvrira courant 2018) pour accueillir les personnes en situation d’aide " et, si elles le souhaitent, leur proche aidant pour un séjour de soutien et d’accompagnement."
(publié le 6 juin 2017)

Soulager le colon irritable

Le Quotidien du médecin, 6 juin 2017
L’efficacité de la souche Bifidobacterium infantis 35624 a été démontrée dans plusieurs études pour soulager un grand nombre de symptômes caractéristiques du syndrome de l’intestin irritable. Elle est désormais commercialisée en France sous forme d’un complément alimentaire présenté en gélules à prise quotidienne.
(publié le 6 juin 2017)

L’écoute nécessaire des professionnels de santé

Le numéro vert 0805 23 23 36 à l’écoute des professionnels de santé en situation de burn-out, de harcèlement ou de difficultés en lien avec le travail a déjà reçu plus de 1 000 appels depuis son ouverture, le 28 novembre 2016, émanant à 32% d’infirmiers, à 25% de médecins, à 17% d’aides-soignants.
(publié le 6 juin 2017)

Le coût de la santé mentale

Le Quotidien du médecin, 6 juin 2017
Une cartographie médicale établie par la Caisse nationale d’assurance maladie dresse un bilan effarant des dépenses de santé en lien avec la santé mentale. C’est ainsi que 19,3 milliards d’euros ont été dépensés pour les maladies psychiatriques et la consommation de psychotropes en France pour 57 millions de bénéficiaires.
C’est beaucoup plus que pour les cancers, les maladies cardioneurovasculaires ou le diabète.
De quoi interpeller les experts qui vont diligenter une expérimentation d’ici à la fin de l’année dans trois départements, pour orienter les patients dépressifs légers vers plus de soins de psychothérapie.
(publié le 6 juin 2017)

L’épidémie Ebola touche à sa fin en RDC

Quinze jours après l’annonce par l’OMS de l’épidémie d’Ebola en République Démocratique du Congo, dans la région du Bas-Uélé, sa fin est annoncée. Cette épidémie s’est avérée de faible ampleur dans cette région très difficile d’accès (à 5 heures de moto de Litaki où a été installée la zone de santé ; zone elle-même située à 6 h de moto du chef lieu de la province du Bas-Uélé, elle-même à une journée de route de la première ville dotée d’un aéroport).
Aucune structure importante n’a été installée ; seulement de petites unités d’isolement, de 4 à 5 lits aux endroits où les cas ont été repérés.
Il convient de rester vigilant car certains enterrements de sujets décédés d’Ebola n’ont pas été sécurisés.
(publié le 6 juin 2017)