La presse en parle


Pour remplacer les opioïdes ?

La Recherche, avril 2019
Le nombre de décès liés à la consommation abusive d’opioïdes a augmenté en France de 146% entre 2000 et 2015 pour atteindre au moins 4 décès par semaine.
Une équipe française sous la houlette de Patrick Couvreur de l’Institut Galien Paris-Sud mise sur des nanoparticules constituées d’enképhalines couplées au squalène. Testées sur des rats, l’effet analgésique de ces nanoparticules est évalué à deux à trois fois l’effet analgésique obtenu avec la morphine. Ces nanoparticules s’accumulent principalement sur le site de l’inflammation locale et ne pénètrent pas dans le cerveau (ce qui évite alors les effets indésirables).
Il reste à confirmer ces premières avancées et à s’assurer que l’effet analgésique perdure après des injections répétées.
(publié le 27 mars 2019)

Le numéro d’écoute de l’Ordre des médecins très sollicité

Le Généraliste, 22 mars 2019
Créé le 1er janvier 2018, le numéro d’écoute et d’entraide de l’Ordre des médecins destiné aux professionnels en souffrance a reçu en un an 4 000 appels, provenant essentiellement des infirmières, des médecins du travail et des généralistes.
La cause des maux est multifactorielle : difficultés d’ordre financier, social, de santé, psychologique, etc.. . Les appels ont lieu principalement "au cœur de la journée de travail", entre 10 et 11 h du matin et 14 et 15 h l’après-midi.
(publié le 27 mars 2019)

Fin des ECN à partir de 2023

Le Généraliste, 22 mars 2019
La fin des épreuves classantes nationales (ECN) qui clôture la 6e année de médecine est prévue pour 2023. La mesure a été entérinée lors de l’examen de la loi santé.
(publié le 27 mars 2019)

Pour réduire stress et douleur en pré ou post-opératoire

Le Quotidien du Médecin, 28 février 2019
Vingt minutes avant l’intervention chirurgicale, le patient porte un casque de réalité virtuelle qui le plonge dans un monde immersif sonore en 3D, au choix : monde sous-marin, espace ou nature, afin de détourner son attention et réduire son anxiété.
C’est ce qui est proposé au Centre hospitalier mémorial France États Unis de Saint-Lô (Manche) en pré et en post-opératoire pour réduire la médication et la durée des séjours hospitaliers.
90% des patients qui l’ont utilisé sont satisfaits, tout autant que les anesthésistes et les chirurgiens.
(publié le 22 mars 2019)

Les possibles effets secondaires de l’Aloe vera

La Revue du Praticien, Médecine Générale, février 2019
L’Aloe vera est une plante grasse de plus en plus utilisée depuis 2009 ( +11% par an), sous forme de suc ou latex pour combattre la constipation ou sous forme de gel, utilisé pour son action cicatrisante notamment en cas de blessure ou brûlures superficielles ou employé en cosmétique.
Les effets secondaires sont des troubles digestifs à type de diarrhée entraînant parfois une déshydratation accompagnée d’hypokaliémie ou des hypoglycémies chez les patients diabétiques. L’Aloe vera peut être allergisante (urticaire, prurit, œdème de Quincke). Elle est potentiellement cancérogène (cancers du colon chez la souris).
Attention aussi aux interactions médicamenteuses avec les diurétiques ou les stéroïdes.
L’Aloe vera est à proscrire avant une intervention chirurgicale, chez la femme enceinte ou allaitante.
Les usages devraient se limiter à une application externe et locale sous forme de gel, pommade ou lotion ; et tout usage par voie orale nécessitera un avis médical.
(publié le 22 mars 2019)

Les antalgiques opioïdes de plus en plus consommés

Le Quotidien du Médecin, 4 mars 2019
Entre 2006 et 2017 en France, la prescription d’opioïdes forts a augmenté d’environ 150%, tandis que celle des opioïdes faibles est restée stable. Si l’on ne peut contester leur intérêt dans la prise en charge de la douleur, il n’en reste pas moins démontré que le risque de dépendance primaire au traitement et de détournement de son indication initiale est réel. C’est ainsi qu’en France, le nombre d’hospitalisations liées à la consommation d’antalgiques opioïdes obtenus sur prescription médicale a augmenté de 167% entre 2000 et 2017 et le nombre de décès liés à cette consommation a augmenté de 146% entre 2000 et 2015 avec au moins 4 décès par semaine.
(publié le 22 mars 2019)

Le swissball en remplacement d’un siège de bureau ?

Travail et Sécurité, février 2019
Que penser du swissball en tant que siège de travail ?
Le swissball est un gros ballon souple de gymnastique d’un diamètre de 55 à 75 cm.
S’il favorise les variations de position et évite les contractions statiques prolongées, il pourrait entraîner à l’usage une certaine fatigue et par nature instable, il nécessite un temps d’adaptation et suppose une utilisation progressive.
Il faut bien choisir la taille du ballon et le regonfler régulièrement. N’étant pas réglable, c’est alors au bureau de s’adapter à l’utilisateur.
Le swissball est tout au plus un siège d’appoint qui peut être utilisé de manière ponctuelle, mais qui ne peut remplacer un siège de bureau dit classique.
(publié le 22 mars 2019)

Efficacité des programmes d’exercices physiques vis-à-vis des TMS ?

Selon l’INRS, il manque des preuves sur l’efficacité de programmes d’exercices physiques, pour prévenir la survenue des TMS, excepté pour les personnes effectuant un travail de bureau sédentaire, souffrant de douleurs cervicales et de scapulalgies. Les effets bénéfiques sont néanmoins reconnus sur la mise en route physique et mentale et le renforcement du collectif.
Mais ces techniques ne doivent pas être une excuse pour négliger la remise en question de la conception des postes de travail et des modes d’organisation du travail.
(publié le 22 mars 2019)

Des ciseaux sans anneaux pour lutter contre les TMS

K. Delaval
Une action spécifique de prévention des TMS auprès des coiffeurs du Limousin a permis de faire émerger une nouvelle technique de coupe des cheveux utilisant des ciseaux sans anneaux. Ainsi il n’est plus nécessaire de lever le bras et l’épaule, et le poignet reste dans le prolongement du bras et les coudes le long du corps.
52 coiffeuses ont été formées à cet outil et elles sont encore 95% à l’utiliser 6 mois plus tard ; les douleurs ont disparu dans 45 à 83% des cas et 80% des utilisatrices perçoivent une amélioration de leurs conditions de travail.
Néanmoins, deux utilisatrices ont noté l’apparition des douleurs au niveau des doigts. La douleur se déplacerait-elle en fonction de l’évolution du geste professionnel ? Seul un suivi au long cours permettra de répondre à cette question.
(publié le 22 mars 2019)

Tabac et grossesse

Le Généraliste, 15 mars 2019
Selon une étude de la revue Pediatrics, la consommation d’une seule cigarette par jour pendant la grossesse suffit pour doubler le risque de mort subite pour l’enfant à naître.
(publié le 22 mars 2019)

La vaccination ROR n’augmente pas le risque d’autisme

Le Généraliste, 15 mars 2019
Une étude danoise portant sur 600 000 enfants vient démentir une nouvelle fois le lien entre le vaccin ROR et l’autisme suggéré il y a près de 20 ans par une publication litigieuse du Lancet. "Les résultats de cette étude fournissent des données fiables sur lesquelles cliniciens et autorités de santé peuvent s’appuyer".
(publié le 22 mars 2019)

vaccination-info-service.fr

Afin que l’espace "pro" de ce site institutionnel devienne une référence, Santé Publique France lance une campagne d’information jusqu’au 3 mars 2019 et enrichit son site des principales controverses relayées par les réseaux sociaux.
Il espère ainsi lutter contre les fake news en proposant une analyse objective des faits.

http://professionnels.vaccination-i...
(publié le 20 février 2019)

Les cancers liés à l’amiante

Prévention BTP, février 2019
Selon le rapport Eurogip publié en décembre 2018 et concertant neuf pays européens (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Finlande, France, Italie, Suède et Suisse), les cancers liés à l’amiante arrivent largement en tête des cancers reconnus en 2016 comme maladies professionnelles. Les cancers pulmonaires liés à l’amiante sont prépondérants en France (plus de 50%).
(publié le 20 février 2019)

La plateforme Géodes

Le portail Géodes pour "Géo données épidémiologiques de santé" vient d’être lancé par Santé publique France. Cette plateforme "permet d’accéder à plus de 300 indicateurs concernant 40 thématiques de santé...., d’établir des comparaisons entre des indicateurs régionaux et nationaux ...., de télécharger des cartes et des données etc". Geodes qui fournit en toute transparence des indications au niveau de la région et du département pourra le faire à l’avenir au niveau de la commune.
(publié le 18 février 2019)

Les compléments alimentaires : un dispositif de vigilance s’impose

Le Généraliste, 8 février 2019
Le marché des compléments alimentaires a fortement progressé en 2018 et l’Académie nationale de pharmacie, inquiète des insuffisances de données de sécurités disponibles, demande le renforcement de la réglementation relative aux compléments qui contiennent des plantes.
(publié le 18 février 2019)