La presse en parle


Bientôt un Toxi-Score ?

Le Quotidien du Médecin hebdo, 2021, n°9900, p. 23
Le quatrième plan national santé-environnement dévoilé début mai 2021 propose un axe de recherche visant à mieux comprendre les multi-expositions liées aux produits chimiques. L’information des citoyens est prévue et à l’image du Nutri-Score pour l’alimentation, un affichage Toxi-Score devrait apparaitre en 2022 pour améliorer la lisibilité de l’étiquetage des produits ménagers.
(publié le 24 septembre 2021)

Moins de Covid longs et moins d’hospitalisations grâce au vaccin

Le Quotidien du Médecin, 10 septembre 2021
Une étude britannique prouve que les adultes vaccinés ont un risque diminué de 49% de développer un Covid long et démontre aussi que des patients infectés malgré une ou deux doses de vaccination voient leur risque d’hospitalisation diminué de 73% en moyenne.
(publié le 23 septembre 2021)

Tout savoir sur la vaccination contre la Covid-19

Santé publique France
Pour tout savoir sur la vaccination contre la Covid -19 : informations à destination des professionnels de santé, informations spécifiques aux différents publics et informations toujours à jour : visitez le site vaccination-info-service.fr
(publié le 21 septembre 2021)

Quelle est la protection induite par la vaccination ?

Le Quotidien du Médecin, 10 septembre 2021
Des chercheurs du CHU de Nîmes, de l’Université de Montpellier et du Centre hospitalier de Caen ont analysé les données hospitalières et ont mis au point un modèle.
Il en ressort "qu’en dessous de 30% de la population ayant reçu au moins une dose de vaccin, la vaccination n’a aucun effet sur le ratio entre le nombre de cas et le nombre de décès. Au-delà, un effet commence à apparaitre et à partir de 50%, le ratio diminue de 12,5% pour chaque augmentation de 10% de couverture vaccinale".
Les chercheurs attribuent à la vaccination un effet collectif qui serait à l’origine de la diminution du nombre d’hospitalisations et de décès (près de 50 000 vies sauvées en France). Au niveau individuel, le vaccin diminuerait de 88% le risque de forme grave.
(publié le 21 septembre 2021)

Riposte contre la Covid-19 en France

Liaisons Sociales Quotidien, 10 septembre 2021
Au 10 septembre 2021, en France, 88% de la population en âge d’être vaccinée a reçu une première injection contre la Covid-19 et une campagne de rappel vaccinal a commencé pour les plus de 65 ans.
90% des soignants sont vaccinés mais l’obligation pour cette catégorie professionnelle deviendra effective au 15 septembre.
Le 30 septembre, le passe sanitaire sera étendu aux enfants de 12 à 17 ans dans les lieux où il est requis.
Au 15 octobre, les tests RT-PCR et antigéniques seront exclusivement remboursés sur critères médicaux.
(publié le 21 septembre 2021)

Face à la Covid, on attend toujours "le" traitement

I. Lacamp
"Développés pour cibler le virus et contrer son entrée dans les cellules humaines, les anticorps monoclonaux étaient initialement réservés au traitement précoce de l’infection chez les sujets à haut risque de forme sévère afin d’éviter l’aggravation".
Ils sont maintenant utilisés en prévention de la Covid-19 chez certains patients immunodéprimés à haut risque de forme sévère et non protégés par la vaccination, que ce soit en prophylaxie post- ou pré-exposition.
Mais ces nouvelles molécules ont néanmoins des inconvénients : leur coût élevé, leur vulnérabilité face aux variants, leur mode d’utilisation uniquement en intra-veineuse sous perfusion d’une heure.
Il faut se garder d’un excès d’enthousiasme et on reste dans l’attente d’un traitement antiviral précoce et efficace. Trois candidats antiviraux chimiques sont en essais cliniques et il est probable qu’il faille les utiliser en combinaison les uns avec les autres.
(publié le 21 septembre 2021)

La leptospirose augmente en France avec le réchauffement climatique

Le Quotidien du Médecin, 14 septembre 2021
Selon les chercheurs, il y aurait une augmentation des cas de leptospirose en France sous l’effet du changement climatique.
Les données de Santé Publique France démontrent que le nombre de cas en France est en augmentation constante depuis 2009.
La leptospirose est reconnue comme maladie professionnelle en cas d’exposition à certains travaux (Tableau n° 19 du Régime général).
Les chercheurs appellent à formuler des suggestions de recommandations aux niveaux épidémiologique et vaccinal.
(publié le 21 septembre 2021)

Contagiosité, variants… Premiers résultats positifs pour un vaccin nasal anti-Covid made in France

l’Usine Nouvelle, 13/09/2021
Biomap, une équipe mixte de recherche de l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) et de l’Université de Tours, a mis au point un candidat-vaccin à base de protéines virales anti-covid et administrable par voie nasale.
L’équipe ambitionne de produire les lots cliniques dès cet automne, de démarrer les essais cliniques au second semestre 2022 pour une mise sur le marché en 2023.
Les premiers résultats pré-cliniques attestent d’une efficacité immunitaire du vaccin sur le virus et ses variants, avec la neutralisation du risque de contagiosité.
(publié le 21 septembre 2021)

Récupération après Covid

Le Quotidien du Médecin hebdo, 2021, n°9909, p. 3
Selon une étude chinoise, 50% des patients se plaignent encore au moins d’un symptôme, 12 mois après une hospitalisation pour Covid. Il s’agit essentiellement d’asthénie et de faiblesse musculaire.
(publié le 8 septembre 2021)

Un nouveau variant à surveiller

Le Généraliste, 2021, n°2955, p. 9
Un nouveau variant du SARS-CoV-2 initialement détecté en Colombie appelé Mu est considéré comme un variant d’intérêt en raison de sa potentielle capacité à échapper à l’immunité.
(publié le 7 septembre 2021)

Passe sanitaire et obligation vaccinale

Liaisons Sociales Quotidien, 27 juillet 2021
Le projet de loi définitivement voté par le Parlement le 25 juillet 2021 prévoit une obligation de présentation du passe sanitaire dès fin août pour les salariés de certains établissements recevant du public, dont les bars et restaurants, faute de quoi le contrat de travail pourra être suspendu, voire rompu.
Quant aux soignants, ils ne pourront continuer à travailler après le 15 septembre, seulement s’il ont reçu au moins une dose de vaccin. Leur schéma vaccinal devra être complet au 15 octobre.
(publié le 30 juillet 2021)

Téléconsultations dans les supermarchés ?

"Suite à l’ouverture par une enseigne de grande distribution, de cabines de téléconsultation au sein de supermarchés, l’Ordre des médecins a tenu à rappeler avec fermeté que la médecine ne doit pas être pratiquée comme un commerce (article R.4127-19 du code de la santé publique)".
"C’est pourquoi l’Ordre des médecins a demandé au gouvernement de réagir fortement pour protéger l’acte médical au service des patients, mais aussi pour défendre les principes régissant l’organisation des soins en France..... La prise en charge exclusive en téléconsultation porte atteinte aux exigences déontologiques de qualité, de sécurité et de continuité des soins".
(publié le 30 juillet 2021)

L’Académie mondiale de la santé ouvrira ses portes à Lyon en 2023

Bulletin de l’Ordre des Médecins, 2021, n°73, p.9
Lors de l’Assemblée mondiale de la Santé organisée par l’OMS (qui s’est tenue du 24 mai au 1er juin 2021), le président de la République Française a annoncé l’ouverture en 2023 à Lyon, de l’Académie mondiale de la santé. Elle se situera sur le pôle de recherche en biotechnologie de Gerland. Dès l’été 2021, elle proposera un premier catalogue de formation.
(publié le 30 juillet 2021)

Un centre mondial de prévision des épidémies créé à Berlin

Bulletin de l’Ordre des Médecins, 2021, n°73, p.9
En réponse aux "lacunes des systèmes mondiaux de renseignement sur les pandémies et les épidémies", l’Allemagne va créer un centre mondial de prévision et détection des épidémies à Berlin, le "Global Hub for Pandemic and Epidemic Intelligence" qui ouvrira dès septembre 2021.
(publié le 30 juillet 2021)

Danger des plantes d’ornement. Obligation d’information

Vigil’Anses, 2021, n°14, pp.2-5
Des plantes ornementales vendues dans le commerce ou sur Internet sont susceptibles d’induire des risques d’intoxication par méconnaissance de leur toxicité ou en l’absence de précaution.
Depuis le 1e juillet 2021, les professionnels assurant la vente de ces plantes sont tenus d’informer les acquéreurs du risque de toxicité pour la santé humaine. La liste de ces végétaux, fixée par arrêté a été déterminée par type de toxicité et voie d’exposition. Ont été retenues 19 plantes toxiques en cas d’ingestion (dont l’if commun cultivé comme arbuste de haies), 10 plantes pouvant entraîner des réactions cutanéo-muqueuses (dont le dieffenbachia au large feuillage vert marqué de jaune et de blanc) et 6 plantes pouvant entraîner une phytodermatose (dont l’angélique vraie).
De plus, des fiches d’information détaillant les risques toxiques encourus et les moyens de s’en prémunir sont également disponibles sur le site de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail).
(publié le 30 juillet 2021)