La presse en parle


En finir avec l’hépatite C

Le Quotidien du Médecin, 16 avril 2018
L’élimination du virus de l’hépatite C en France à l’horizon 2025 est l’objectif affiché dans le plan "Priorité prévention" présenté par le gouvernement le 26 mars 2018.
Au programme : intensification des actions de prévention et de dépistage des publics les plus exposés. Les experts estiment à 112 000 le nombre de patients à traiter dont 75 000 personnes non encore dépistées.
(publié le 20 avril 2018)

Promotion de la vaccination anti-grippe dans les salles d’attente

Le Généraliste, 6 avril 2018
Un généraliste enseignant lillois a mené une étude auprès de 75 cabinets médicaux de médecine générale et de 10597 patients concernés par la vaccination anti-grippe gratuite. L’objectif était d’évaluer l’impact d’une affiche et de dépliants promotionnels déposés dans les salles d’attente des généralistes sur le taux de vaccination de la population cible qui les fréquente.
Il en ressort que la promotion en santé dans les salles d’attente n’est pas efficace à elle seule pour inciter les patients à se faire vacciner contre la grippe. Ce résultat confirme des études précédentes qui montrent que l’intervention directe du médecin envers le patient est le facteur principal de l’amélioration du taux de vaccination.
(publié le 16 avril 2018)

Du nouveau pour la prise en charge du SAHOS

Le Généraliste, 6 avril 2018
Les modalités de prise en charge du syndrome d’apnées/hypopnées du sommeil (SAHOS) par dispositif de ventilation à pression positive (PPC) ont évolué.
De nouvelles dispositions négociées entre l’Assurance maladie, les médecins, les associations de patients, les fabricants et les prestataires, ont abouti à un accord scellé dans un arrêté paru au Journal officiel du 13 décembre dernier, qui prévoit une prise en charge soumise à prescription restreinte et télé-observance.
(publié le 16 avril 2018)

Eficatt à consulter en cas d’exposition à un risque infectieux

Le Concours Médical, mars 2018
En cas d’exposition à un risque infectieux, le guide Eficatt (Exposition fortuite à un agent infectieux et conduite à tenir en milieu de travail) propose des fiches qui permettent d’évaluer le risque de transmission, puis de définir si nécessaire la conduite à tenir immédiate, les actions à entreprendre ainsi que le suivi médical à mettre en place.
Toutes les fiches sont consultables et téléchargeables gratuitement au format PDF sur le site de l’INRS à l’adresse suivante : www.inrs.fr/eficatt
Cette base de données permet une recherche possible par critères : maladie, nom d’agent pathogène, mots clés.
Actuellement, 46 fiches sont disponibles, toutes datées et régulièrement mises à jour.
(publié le 16 avril 2018)

La vaccination des adultes

Le Quotidien du Médecin, 9 avril 2018
Si 57% des Français ont "plutôt" confiance en la vaccination en général, 60% sont préoccupés par les éventuels effets secondaires. Seuls 30% d’entre eux sont sûrs d’être à jour de leurs vaccinations.
Une enquête menée en juin 2016 auprès de 1 300 adultes confirme le sérieux besoin d’information. Médecins et pharmaciens jugent aussi leur patentèle mal informée.
Les solutions ? Une consultation dédiée à la vaccination et l’idée d’inscrire le statut vaccinal sur la carte vitale.
(publié le 16 avril 2018)

Numéro d’écoute gratuit pour les médecins et internes

Le Quotidien du Médecin, 8 mars 2018
0800 800 854 : c’est le numéro gratuit mis en place par l’Ordre des médecins. Disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, il permet aux médecins et internes en souffrance de parler à un psychologue ou de trouver une aide spécifique dans le respect de la confidentialité et du secret médical.
(publié le 8 mars 2018)

Service sanitaire pour les étudiants en santé

Le Quotidien du Médecin, 1er mars 2018
Ce sont près de 47000 étudiants en santé qui à la prochaine rentrée universitaire seront concernés par un service sanitaire, obligatoire pour l’obtention de leur diplôme. Il durera 3 mois à mi-temps (6 semaines à temps plein ou 60 demi-journées) et se situera pour les futurs médecins, au cours de la 3e année d’études. Les étudiants ne réaliseront pas d’actes de soins mais conduiront des missions de prévention dans les écoles, collèges, lycées et universités afin d’être selon les propos d’Emmanuel Macron (alors candidat à l’Elysée), "sensibilisés aux enjeux de la prévention et de l’éducation thérapeutique".
(publié le 8 mars 2018)

Burn-out, maladie professionnelle ?

Face au Risque, mars 2018
"L’Assemblée nationale a rejeté, le 1er février 2018, une proposition de loi sur le burn-out visant à faire reconnaître comme maladies professionnelles les pathologies psychiques résultant de l’épuisement professionnel. En l’absence de la ministre du Travail, le secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement s’est défendu en expliquant qu’un rapport sur la santé et la qualité de vie au travail devait être réalisé pour fin avril".
(publié le 8 mars 2018)

Risque cardiovasculaire chez les petits fumeurs

Le Généraliste, 23 février2018
Une méta-analyse incluant 141 études de cohortes (correspondant à 55 rapports d’études regroupant un peu plus de 5 millions de sujets) a permis d’évaluer le risque d’événement coronaire et cérébrovasculaire (ECV) selon la consommation quotidienne de tabac, comparativement aux non-fumeurs.
Il en ressort qu’une seule cigarette par jour augmente le risque cardiovasculaire de 50%. Ce travail n’est pas exempt de faiblesse mais il est intéressant car il peut "aider à détromper les petits fumeurs qui croient éviter un sur-risque avec une petite consommation".
(publié le 8 mars 2018)

Fin de la pénurie en vaccin monovalent contre l’hépatite B

Ministre des solidarités et de la santé - note d’information du 20 février 2018
Les vaccins contre l’hépatite B (Engerix B 20® et HBVAXPRO 10®) ont connu des tensions d’approvisionnement depuis janvier 2017.
La situation est rétablie et le vaccin monovalent adulte contre l’hépatite B est de retour en pharmacie de ville depuis le 1er mars 2018. Toutes les dispositions prises en situation de pénurie sont annulées. L’avis du Haut Conseil de la santé publique (HCSP)du 14/02/2017 est désormais caduc et l’arrêté du 2 mars 2017 reportant la 3e dose après la fin de la pénurie est abrogé.
(publié le 8 mars 2018)

Il est interdit de téléphoner en bicyclette

Le Concours Médical, février 2018
Il est interdit de téléphoner en circulant à vélo. Il n’est pas non plus autorisé de tenir un téléphone portable ou de porter des oreillettes ou un casque audio.
Seul le port d’appareils de correction de surdité est accepté.
Il en est ainsi selon l’article R412-6-1 du Code de la Route.
Les contrevenants sont susceptibles d’être verbalisés et auront à payer une amende mais sans pour autant craindre un retrait de points sur leurs permis.
Si le motif est professionnel et lié à une urgence, il faudra être bon négociateur !
(publié le 5 mars 2018)

Baclofène, RTU renouvelée

Le Quotidien du Médecin, 15 février 2018
La recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du Baclofène pour le traitement de l’alcoolisme est renouvelée pour un an supplémentaire (jusqu’à mars 2019).
La procédure d’instruction de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) dans cette indication se poursuit.
(publié le 23 février 2018)

Vaccinations

Le Quotidien du Médecin, 15 février 2018 et Le Généraliste, 16 février 2018
11 vaccinations sont désormais exigibles pour les enfants nés en 2018 pour l’entrée ou le maintien en collectivité.
Sont concernées, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les infections invasives à Haemophilus influenzae de type b, l’hépatite B, les infections à pneumocoque, les infections invasives à méningocoque du groupe C, la rougeole, les oreillons, la rubéole.
Quatre nouveaux vaccins sont introduits
  • Vaxelis® : vaccin hexavalent, immunisant contre diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, infections invasives à Haemophilus influenzae de type b, hépatite B.
    Il vient compléter l’offre existante : InfanrixHexa® et Hexyon®.
    Ces vaccins ne sont pas interchangeables et une vaccination commencée avec l’un des trois devra être poursuivie avec le même vaccin.
  • Trois vaccins grippaux tétravalents contre la grippe saisonnière disposent d’une autorisation de mise sur le marché : Influvac Tetra®, Vaxigrip Tetra® et Fluarix Tetra®. Ces vaccins comportant une souche B additionnelle coexisteront avec les vaccins trivalents déjà commercialisés.

Un vaccin n’est plus commercialisé et ne sera plus disponible à partir d’avril 2018 :
  • le vaccin Rouvax® (vaccin rougeoleux monovalent). Pour pallier sa disparition, les experts préconisent l’utilisation hors AMM d’un vaccin trivalent ROR. Considérée comme N0, cette injection ne dispensera pas de l’administration ultérieure de deux doses (à 12 et 16 mois).
(publié le 20 février 2018)

Vaccinations obligatoires depuis le 1er janvier 2018

Pour entrer en collectivité à partir du 1er juin 2018, les enfants devront avoir été vaccinés contre 11 maladies (ce qui est déjà le cas pour 70% des enfants).
10 injections seront à réaliser entre la naissance et l’âge de 18 mois, mais seuls 6 rendez-vous seront à programmer en raison de l’existence de vaccins combinés.
(publié le 7 février 2018)

Il n’y a pas de niveau de tabagisme sans risques

Le Généraliste, 26 janvier 2018
Selon une méta-analyse du British Medical Journal, une cigarette par jour ne diminue que de moitié le risque cardiovasculaire par rapport à une consommation de 20/jour. L’objectif pour les fumeurs doit donc bien être le sevrage total.
(publié le 26 janvier 2018)