Exposition des employés de maintenance aux polluants apparentés à la dioxine lors de l’arrêt temporaire d’un incinérateur municipal d’ordures ménagères : une série de cas.

Exposure of maintenance workers to dioxinlike contaminants during the temporary shutdown of a municipal domestic solid waste incinerator : a case series. A. RAEMDONCK, G. KOPPEN, M. BILAU, J. WILLEMS Archives of Environmental and Occupational Health, 2006, vol. 61, n° 3, p. 115-121. - Bibliographie.
Pour évaluer l’exposition des employés aux substances apparentées à la dioxine (telles que les dibenzo-p-dioxines polychlorées, les dibenzofuranes et les biphényles polychlorés), les auteurs belges ont utilisé le test d’expression du gène de la luciférase activée chimiquement (CALUX) pour déterminer l’activité des apparentées à la dioxine du sérum chez cinq employés avant et après deux activités différentes de nettoyage à l’intérieur d’un incinérateur d’ordures ménagères en Flandres. La concentration sérique moyenne en substances apparentées à la dioxine des employés avant la première opération de nettoyage, représentée comme valeur pondérée d’équivalents de toxiques (ou TEQs) selon le test CALUX, était de 17,2 pg CALUX TEQ/gramme de graisse (allant de 12 à 22), ce qui est comparable avec les concentrations trouvées chez des hommes du même âge dans une enquête pilote de santé environnementale flamande. Après le travail de nettoyage, les concentrations sériques moyennes des employés étaient de 28,5pg CALUX TEQ/g de graisse (allant de 18 à 31). A l’arrêt de la deuxième tranche, l’activité moyenne des apparentées de la dioxine chez les employés était de 15,4 pg CALUX TEQ/g de graisse (allant de 12 à 21) avant et de 16,4 pg CALUX TEQ/g de graisse (allant de moins de 10 à 32, sachant que 10 pg est la limite de détection) après l’opération de nettoyage. Ces résultats indiquent que les employés peuvent être exposés aux substances apparentées à la dioxine lorsqu’ils effectuent les opérations de nettoyage dans un incinérateur municipal d’ordures ménagères.
(publié le 22 septembre 2008)