Une méta-analyse sur les effets neurocomportementaux dus à l’exposition aux champs électromagnétiques émis par les téléphones mobiles GSM

A meta-analysis for neurobehavioural effects due to electromagnetic field exposure emitted by GSM mobile phones A. BARTH, R. WINKER, E. PONOCNY-SELIGER, W. MARYHOFER, I. PONOCNY, C. SAUTER, N. VANA Occupational and Environmental Medicine, 2008, vol. 65, n° 5, p. 342-346. - Bibliographie

De nombreuses enquêtes ont exploré les effets potentiels des champs électromagnétiques émis par les téléphones mobiles GSM (≈ 900 Mhz à ≈ 1 800 Mhz) sur la fonction cognitive, mais les résultats ont été équivoques. Dans le but d’essayer de clarifier ce problème, la présente étude autrichienne consiste en une méta-analyse portant sur 19 enquêtes expérimentales.

Dix-neuf enquêtes ont été prises en considération. Dix d’entre elles ont été incluses dans la méta-analyse parce qu’elles remplissaient plusieurs critères minimaux ; par exemple, une méthode d’enquête en simple ou double aveugle et la fourniture des moyennes et des déviations standards des variables dépendantes. La méta-analyse a comparé les sujets exposés avec les non-exposés en supposant qu’il y a un effet de population commun ce qui fait que la taille d’un seul effet devrait être calculée. Quand l’homogénéité pour les tailles d’un seul effet n’était pas fournie, un effet propre de population pour chaque enquête et une distribution des effets de population étaient supposés.

L’attention mesurée par la soustraction de tâches semble être affectée en regard de la diminution du temps de réaction. La mémoire active mesurée par le test N-back semble aussi être affectée : sous la condition 0-back le temps de réponse cible est inférieur sous exposition, tandis que sous la condition 2-back non-cibles le temps de réponse apparaît être supérieur sous exposition.

En conclusion, les résultats de la méta-analyse suggèrent que les champs électromagnétiques peuvent avoir un petit impact sur l’attention et la mémoire active humaines.

(publié le 22 janvier 2009)