« Signaux précoces » audiométriques pour la perte auditive professionnelle

Audiometric "early flags" for occupational hearing loss. P. RABINOWITZ, D. GALUSHA, C. DIXON ERNST, M. SLADE Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2007, vol. 49, n° 12, p. 1310-1316. - Bibliographie

Les critères de l’OSHA* (Occupational Safety and Health Administration) pour enregistrer la perte auditive induite par le bruit professionnel (PAIBP) n’assurent pas une détection précoce, du fait que l’on manque d’un consensus scientifique concernant les « signaux précoces » de PAIBP. Cette enquête américaine compare des signaux précoces audiométriques au développement consécutif d’une perte auditive enregistrable.

Par une analyse longitudinale d’audiogrammes effectués dans l’industrie, les auteurs ont calculé le temps à partir de l’événement signal jusqu’à la perte auditive enregistrable ainsi que le risque à 10 ans d’une perte auditive enregistrable suivant la survenue du signal. Les pertes standard limites respectivement de 10 dB non corrigées par l’âge et de 8 dB corrigées par l’âge à 2 000, 3 000 et 4 000 Hz constituent les valeurs prédictives positives et de durée optimale de temps pour une perte auditive enregistrable.

En conclusion, les professionnels qui supervisent la surveillance audiométrique doivent équilibrer la valeur prédictive des signaux précoces avec l’opportunité de la détection. Cette enquête fournit un cadre pour la validation et la sélection de signaux précoces audiométriques dans le but de préserver l’audition.

(*) Administration pour la sécurité et la santé au travail (USA)

(publié le 4 décembre 2008)