Les légionelloses survenues en France en 2007

D. VAN CAUTEREN, C. CAMPÈSE, S. JARRAUD, C. MAINE, D. CHE Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire (BEH). - 2008. - Nos 30-31. - Pages 276-280. - Bibliographie

Pour l’année 2007, 1 428 cas de légionellose ont été enregistrés à l’InVs*, ce qui correspond à un taux d’incidence de 2,3 cas pour 100 000 habitants.

L’âge médian des cas était de 61 ans et l’incidence augmentait avec l’âge.

3 % des cas n’ont pas nécessité d’hospitalisation. 93 % des cas ont été diagnostiqués par un test de détection de l’antigène urinaire positif. Sur l’ensemble des souches isolées entre 1995 et 2007, les souches sporadiques représentent 73 %, les souches épidémiques 7 % et les souches endémiques 20 %. Les cas sont en relation avec une exposition à risque documentée dans 36 % des cas : séjour en hôpital ou en clinique mais plus souvent voyage. Mais en raison de la multiplicité des souches potentielles pour chaque cas sporadique, il est difficile dans la majorité des cas d’identifier, voire même de suspecter la source de contamination. Bien qu’on note une stabilisation de l’incidence depuis 2005, il convient de rester vigilant et de renforcer la diffusion de l’information et de s’assurer de l’application des règlementations récentes auprès de l’ensemble des acteurs de la lutte contre la légionellose.

(publié le 4 février 2009)