Souffrance au travail. La médiation pour sortir de l’impasse.

V. QUEUNIET. Entreprise et Carrières. - 2007. - N° 885. - Pages 16-17
Début 2005, s’est constituée au sein d’un service interentreprises de santé au travail, une cellule d’écoute et de médiation sur la souffrance au travail constituée de trois médecins du travail, deux représentants des salariés, deux représentants des employeurs. Tous les membres ont été formés par un psychologue du travail qui intervient dans certaines actions proposées par la cellule. L’objectif est d’aller au-delà de l’écoute et de proposer une médiation en entreprise pour sortir de l’impasse. Ce peut être une médiation employeur/salariés, des réunions avec les autres salariés, une prise en charge individuelle par le psychologue... Il apparaît que les harcèlements représentent moins de 20 % des cas. La plupart des difficultés sont liées à des problèmes d’organisation  : innovation mal pensée, fusion où anciens et nouveaux salariés cohabitent difficilement, organigrammes avec chevauchement des compétences. Au fil du temps, les entreprises se sont mises aussi à solliciter la cellule et aujourd’hui 30 % des cas sont soumis par les employeurs. Cette démarche commence à faire des émules dans les entreprises. Ainsi, France Télécom (qui s’est engagée dans un vaste plan d’adaptation des métiers et des compétences) a créé neuf cellules d’écoute et de médiation sur ce modèle.
(publié le 23 septembre 2008)