Théâtre et thérapie comportementale dans le monde du travail

G. RENARD Sécurité et Médecine du Travail. - 2008. - N° 156. - Pages 15-19

Les risques psychosociaux sont devenus de plus en plus prégnants dans le monde du travail mais ce sont des risques relativement nouveaux pour lesquels les personnes en charge de les gérer ne sont pas suffisamment formées. Le rapport Nasse-Légeron remis au ministre du travail en mars 2008 préconise des programmes de prévention secondaire qui « ont pour but d’aider les individus à gérer plus efficacement les exigences et contraintes du travail en améliorant leurs stratégies d’adaptation aux sources de stress ou en renforçant leur résistance au stress en soulageant les symptômes associés au stress ». Le théâtre et le jeu théâtral en étant un outil d’épanouissement et de développement personnel permettent d’agir à la fois comme thérapie et comme prévention de ces problèmes. En effet, en jouant, le sujet crée et communique. Il doit prendre des initiatives, opérer des choix et les assumer. Il doit développer sa capacité de mobilité et d’adaptation, en fonction des rôles et des pièces qu’il va interpréter, mais aussi en fonction des lieux de représentation. Il doit aussi appendre à se préserver car « il n’est pas » le personnage.

Il doit aussi surmonter le trac et la « peur du trou ». Pour se préparer à ces représentations, l’acteur doit s’entraîner : exercices de respiration, relaxation, décontraction, perception, concentration..., jeux théâtraux : mimes, improvisations, (en gardant le plaisir qui est un facteur essentiel au bon déroulement de ces activités), jeu du masque neutre (qui permet de lever blocages et inhibitions), ou mise en scène de soi.

Tout ceci transforme le sujet créateur et lui enrichit son cheminement personnel. Tous ces exercices et jeux théâtraux peuvent être utilisés pour la gestion du stress : ils dénouent les tensions, donnent des points de repère et de stabilisation, permettent de restaurer la confiance en soi et d’aider les personnes à se reconstruire. Le théâtre se pratiquant en groupe, ce jeu en permettant « une affirmation de soi et une assertivité au sein du groupe » devient un facteur d’harmonie et de convivialité. En jouant, les acteurs apprennent à mieux se connaître, découvrent leur comportement au sein d’un groupe et acquièrent la capacité à surmonter leur peur des autres et la crainte de leur jugement. Enfin, « le théâtre est à l’image d’une microsociété et les problèmes qui se posent à l’acteur ne sont pas éloignés de ceux qui se profilent à l’intérieur d’une entreprise ».

(publié le 29 janvier 2009)