Crèmes de protection : leur utilisation ne doit pas faire oublier les mesures habituelles de prévention

M-N. Crépy Le Concours Médical, 2014, vol.136, n°7, pp. 562-564. Bibliographie
Une norme Afnor définit les crèmes de protection comme des crèmes destinées à être appliquées sur la peau avant le travail, conçues pour prévenir ou limiter les effets cutanés de certaines agressions et éventuellement pour faciliter le nettoyage de la peau après le travail.
" Alors que les données publiées montrent un effet bénéfique des émollients sur la capacité de régénération de la barrière cutanée, elles sont actuellement insuffisantes et controversées pour conclure à un effet protecteur des crèmes de protection dans la prévention primaire des dermatites de contact professionnelles. L’effet de barrière reste très discuté ; il ne doit pas freiner l’utilisation de mesures préventives plus efficaces", telles que des équipements de protection individuelle.
"Une seule étude bien conduite a démontré l’efficacité d’un programme en trois étapes de protection cutanée en Allemagne. D’autres études randomisées en milieu professionnel sont nécessaires pour mieux préciser leur efficacité et leurs indications".
Mais néanmoins, des effets indésirables ont été rapportés : à savoir l’aggravation d’une dermatose préexistante, l’induction d’une dermatite de contact d’irritation ou allergique ou l’augmentation de l’absorption percutanée de substances toxiques.
(publié le 15 janvier 2015)