La lutte contre les agents biologiques passe par la prévention

Prevent Focus, 2013, n°3, pp.12-15
Les agents biologiques sont "des micro-organismes, cultures cellulaires et endoparasites humains susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication". _ Il est très difficile de les quantifier car il est compliqué d’avoir un échantillon représentatif, d’autant que la situation évolue sans cesse. Les méthodes existantes ciblent les agents présents dans l’air, ignorant les contaminants par voie orale ou cutanée.
Des méthodes classiques existent : quelques méthodes standardisées telle la norme CEN EN 13098, à côté de méthodes "viables" (prenant comme point de départ la culture d’organismes viables isolés de l’air et mesurant le nombre d’unités formant colonies), ou de méthodes "non viables" (dans lesquelles les micro-organismes sont déterminés par comptage microscopique), ou encore la mesure des endotoxines dans l’air.
Ces dernières années, d’autres méthodes ont vu le jour : la réaction en chaîne par polymérisation ou la méthode immuno-enzymatique ELISA.
Pour les agents biologiques provoquant des effets toxiques, certains pays ont défini des niveaux d’exposition (comme le taux maximal de moisissures dans l’air en Scandinavie).
Pour les agents biologiques provoquant des effets allergiques, l’American Conference of Governmental Industrial Hygienists a établi un seuil pour une enzyme d’origine bactérienne utilisée notamment comme détergent ; mais globalement les informations disponibles sont rares.
En ce qui concerne les infections, les pathologies les plus courantes signalées auprès du Centre néerlandais des maladies professionnelles sont des infections intestinales, des infections cutanées, la maladie de Lyme et la tuberculose. 44% des cas proviennent des secteurs des soins de santé. En Belgique, en 2011, sur les 313 "maladies infectieuses déclarées provoquées par des parasites", 242 cas étaient des tuberculoses.
En raison de la grande diversité des agents biologiques, de l’impossibilité de conseiller des valeurs en termes de protection de la santé, la seule démarche efficace est celle de la prévention : lutter contre les risques à la source, adopter des mesures techniques et organisationnelles, et en dernier recours fournir au personnel des équipements individuels de protection.
(publié le 23 décembre 2013)