Prévention des TMS au poste de baigneur

N. Pilot, M-P. Froustrey Hygiène et sécurité du travail, 2012, n°227, pp. 11-1. Bibliographie
Afin de répondre aux besoins des curistes, 2 600 tonnes de boue thermale sont livrées annuellement dans les centres thermaux de Dax et Saint-Paul-lès-Dax qui seront manutentionnés par les agents thermaux ou "baigneurs".
134 de ces "baigneurs" issus des 17 établissements thermaux de ces deux villes ont participé à l’étude. Il apparaît de fortes contraintes physiques liées aux actions de pousser-tirer associées à des contraintes de temps. Ceci induit des risques élevés de pathologies rachidiennes et musculo-squelettiques du membre supérieur.
Même si les déclarations de maladies professionnelles et l’enregistrement d’accidents de travail sont faibles, l’équipe pluridisciplinaire (quatre médecins et un intervenant en prévention des risques professionnels) fait le projet de conception d’un outil adapté en passant par les phases étude de faisabilité (5 mois) et concrétisation du projet (environ 3 ans) puis remise de la version définitive de l’outil et bilan.
Six prototypes différents ont été testés et la mise en œuvre du prototype 5 s’est accompagnée d’une évaluation par questionnaire auprès des utilisateurs (45 salariés dont 33 baigneurs qui ont chacun testé le prototype sur une période de 6 jours). La version 6 a été diffusée en 44 exemplaires. L’outil s’avère simple d’utilisation et la manutention moins pénible. Des pistes d’amélioration sont encore prévues notamment en ce qui concerne les systèmes de roulement et de freinage des bacs et l’adaptation des espaces de chargement et de déchargement des bacs ; pour cette dernière, un cabinet d’ergonomie a été mandaté.
(publié le 13 décembre 2012)