Risque routier : pleins feux sur la sécurité des VUL (véhicule utilitaire léger)

I. Condou Prévention BTP, 2012, n°153, pp.15-19

L’accident de la circulation est la seconde cause de mortalité au travail après les chutes de dénivellation. Dans le secteur BTP, ces accidents sont 20% plus sévères que pour l’ensemble des salariés toutes activités confondues, les véhicules transportant à la fois des personnes et des matériaux qui peuvent s’avérer dangereux en cas de collision.
Les chefs d’entreprises ont été très réceptifs à la publication en 2007 par le Comité de pilotage pour la prévention du risque routier professionnel, d’un livre blanc sur la sécurité des VUL (véhicule utilitaire léger) qui propose en douze points d’améliorer le niveau des équipements de sécurité des utilisateurs.
Parallèlement, l’OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics) accompagne les entreprises, particulièrement les PME pour une meilleure gestion du risque.
La marche à suivre :

  • choisir le véhicule le mieux adapté au métier de l’entreprise et au bon déroulement du chantier ;
  • s’intéresser au volet technique : les aménageurs de véhicules proposent désormais, des montants équipés de nombreux points d’ancrage pour maintenir tout type de charge ;
  • réfléchir à l’organisation du travail : éviter la surcharge du véhicule, facteur de sortie de route dans les virages, éviter les déplacements inutiles et les trajets longs de nuit ;
  • sensibiliser les salariés aux dangers de la route, proposer des formations à la conduite sécurisée.

Deux entreprises qui témoignent dans cet article ont choisi :

  • pour l ’une : l’ajout d’un dispositif répressif : contrôles d’alcoolémie inopinés sur les chantiers et VUL bridés à 100 km/h.
  • pour l’autre, le renouvellement de son parc âgé en moyenne de 10 ans et l’agencement de chaque véhicule de manière à rationaliser et optimiser le rangement. Le chef d’entreprise réfléchit maintenant à la possibilité de faire suivre des formations à la conduite à ses salariés.
(publié le 27 août 2012)