Action de prévention auprès d’une population de salariés caristes

P. Bossi, P. Meert Archives des maladies professionnelles et de l’environnement, 2017, vol.78, n°5, pp. 442-447. Bibliographie
Afin de réduire les vibrations corps entiers (facteurs de pathologies lombaires avec un important retentissement socioprofessionnel) de salariés caristes, une étude en milieu de travail s’est déroulée auprès de 171 d’entre eux conduisant plus de 3 heures par jour, associant une observation de l’activité de travail, des mesures de vibrations et des conseils de prévention.
La moyenne d’exposition sur 8 heures [A(8)] est de 0,44 m/s2 pour les chariots élévateurs en porte-à-faux et de 0,48 m/s2 pour les chariots élévateurs à mât rétractable. Les moyennes sont plus élevées dans les groupes de caristes conduisant des chariots anciens (ayant plus de 5 ans ), sur sols avec nids de poules et chez les conducteurs les plus expérimentés (qui maîtrisant mieux le matériel, conduisent plus vite).
Pour chaque étude de poste, ont été repérés les facteurs déterminant les niveaux élevés de vibrations. Des axes de prévention ont été proposés, dont les changements de sièges, la réfection des sols et la réduction de la vitesse.
(publié le 11 janvier 2018)