Etat des lieux de la prévention du risque cytotoxique au centre hospitalier de Niort : étude préliminaire dans le service de pneumologie

S. Nolin, J-P. Decourt, I. Bourlaud, J. Druet Archives des maladies professionnelles et de l’environnement, 2016, vol. 77, n°5, pp.766-778. Bibliographie
Lors de l’évaluation du risque professionnel et de la mise en place des mesures de prévention collective et/ou individuelle en lien avec le service de santé au travail, dans un centre hospitalier du département des Deux-Sèvres, des insuffisances ont été notifiées et il a été décidé de procéder à un état des lieux à propos de la prévention du risque cytotoxique dans les services de soins.
L’infirmière de santé au travail a procédé à une étude préliminaire dans le service de pneumologie, qui a consisté en une étude des postes de travail à la faveur de plusieurs temps d’observation, complétée par des entretiens infirmiers avec administration d’un questionnaire semi-directif construit pour cette étude.
30 personnes ont été incluses : 15 aides-soignants, 14 infirmiers diplômés d’état et 1 agent des services hospitaliers.
Les résultats mettent en évidence une mauvaise prise en compte de l’exposition directe et indirecte aux cytotoxiques dans les pratiques professionnelles, sur les risques liés à cette exposition, et sur les moyens de protection adaptés. Elle s’explique notamment par une formation initiale succincte, inégale, non tracée et non renouvelée en dépit d’un important turn-over au sein de l’équipe.
Cette étude confirme la nécessité de la mise en place d’un plan d’aide de prévention spécifique à ce service dont le succès sera conditionné non seulement par l’implication du personnel mais également par celui de l’équipe pluridisciplinaire du service de santé au travail.
L’évaluation de ce plan devra être réalisée de façon régulière et il serait souhaitable de réaliser des prélèvements de surface et biométrologiques chez le personnel concerné.
(publié le 27 décembre 2016)