La maintenance : plus qu’une simple tâche, un processus

J-C. Blaise, C. Pichot Hygiène et Sécurité du travail, 2017, n°247, pp. 24-27. Bibliographie
Les activités de maintenance sont connues pour leur grande variabilité tant en ce qui concerne les intervenants que les environnement ou les matériels.
Cette activité peut avoir des répercussions en terme de santé sur les personnels chargés de cette activité mais aussi sur les tiers et sur les équipements.
Les risques attachés à cette activité sont multiples : chutes, chocs, exposition à des conditions climatiques difficiles, risque de suffocation en cas d’espaces confinés mais aussi troubles musculosquelettiques (TMS), affections cutanées et respiratoires, ou résultant de l’exposition à des risques biologiques.
La prévention nécessite de considérer le processus de maintenance dans son ensemble et d’intégrer les mesures de sécurité dès la phase de conception et de planification.
L’évaluation des risques sera la plus exhaustive possible.
Il faut aussi affecter suffisamment de temps et de moyens à cette activité, informer et former le personnel pour qu’il soit et reste compétent, mettre en place des systèmes de travail sécurisés, veiller à une bonne communication entre les différents intervenants.
C’est ainsi qu’une maintenance efficace contribue à préserver la santé et la sécurité de l’ensemble des salariés au travail ainsi que le climat social de l’entreprise.
(publié le 21 septembre 2017)