Prévention des risques professionnels dans la restauration traditionnelle

J. Perême, M. Malenfer Références en Santé au Travail, 2018, n°154, pp. 121-125. Bibliographie

Cet article expose le programme déployé par l’Assurance-maladie - Risques professionnels à destination des TPE de la restauration traditionnelle pour améliorer la santé et la sécurité au travail.

L’analyse des besoins basée sur un travail d’enquête auprès des professionnels du secteur et sur une étude approfondie de la sinistralité dans la profession a conduit à définir un programme en trois axes : l’évaluation des risques professionnels dans l’établissement pour définir et prioriser des actions de prévention pertinentes, le déploiement d’un socle de prévention et l’accompagnement des créateurs ou repreneurs (en raison de la forte rotation des établissements, avec changement des propriétaires tous les 7 ans en moyenne).

Quatre ans après la mise en place du programme, 38% ont un document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP) à jour et 23% un DUERP non actualisé ; et pour ce faire, 10% ont utilisé l’outil en ligne OiRA Restauration et 20% se sont adressés à leur SIST.
Concernant le socle de prévention, la situation est contrastée mais globalement mauvaise.

Outre ce programme national, de nombreux SIST ont développé des actions spécifiques à destination de cette branche professionnelle via les CPOM (Contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens), ou des déclinaisons régionales du Plan Santé au Travail.

Les progrès ne seront possibles que grâce à la mobilisation coordonnée des différents acteurs et les équipes pluridisciplinaires des SIST ont un rôle important à jouer en tant qu’interlocuteur privilégié sur ces questions de santé et de sécurité.
Un axe important à développer est celui de l’intégration des aspects SST aux formations initiales et continues, à la formation des personnes désignées compétentes en prévention des risques professionnels, ainsi qu’aux pratiques d’intégration des nouveaux embauchés.
En raison de l’accueil positif reçu par ce programme, il est prévu de l’élargir aux métiers de l’hôtellerie.

(publié le 26 juillet 2018)