Matrice emploi-exposition (JEM). Estimations dérivées de la durée d’exposition aux pesticides au cours de la vie professionnelle et le risque de maladie de Parkinson
Job exposure matrix (JEM). Derived estimates of lifetime occupational pesticide exposure and the risk of Parkinson’s disease

Z. Liew, A. Wang, J. Bronstein, B. Ritz Archives of Environmental and Occupational Health 2014, vol 69, n°4, pages 241-251. Bibliographie.
De précédentes études font état d’une association entre la maladie de Parkinson (MP) et l’exposition professionnelle aux pesticides en utilisant le plus souvent des expositions auto-déclarées, mais aucune en ajustant pour les expositions concomitantes ambiantes aux pesticides.
Cette étude américaine a mené une enquête cas-témoins sur une population de MP,réalisée en région fortement agricole de la Californie. Les auteurs ont développé une approche globale matrice emploi-exposition (JEM) pour évaluer cette exposition professionnelle aux pesticides. S’appuyant sur 357 cas incidents et 750 contrôles entre 2001 et 2011, les auteurs ont estimé qu’il y avait une augmentation du risque deux fois plus élevée de MP chez les hommes classés comme très exposés professionnellement. Il a été observé une tendance dose-réponse et certaines tâches agricoles avec exposition directe et intense aux pesticides (telles que la pulvérisation et la manipulation des pesticides), comme donnant plus de risque que les expositions indirectes de voisinage. Ces résultats restent identiques après ajustement sur l’exposition environnementale aux pesticides.
Cette étude apporte donc de nouvelles preuves sur le lien exposition professionnelle aux pesticides et augmentation du risque de maladie de Parkinson.
(publié le 19 janvier 2015)