Prévalences des consommations psychoactives en milieu maritime civil français en 2007

E. Fort, A. Bergeret Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, BEH, 2008, N°37, pages 335-338. Bibliographie

Une enquête transversale a été menée au cours du premier trimestre 2007 auprès de 1 928 marins sélectionnés de manière aléatoire lors de leur visite médicale annuelle au cours de laquelle il leur a été proposé un questionnaire les interrogeant sur leur consommation de tabac, d’alcool et de produits stupéfiants.

44% des hommes se considèrent comme des « fumeurs actuels » dont 63% sont dépendants à la nicotine. 37% des femmes fument, dont 66% sont dépendantes à la nicotine.

La consommation quotidienne d’alcool concerne 11% des hommes (et la fréquence augmente avec l’âge) et 2% des femmes. La dépendance à l’alcool (selon le test DETA)* est estimée à 16% pour les hommes et à 13% pour les femmes. Les jeunes marins déclarent plus fréquemment des ivresses répétées au cours de la dernière année. La consommation quotidienne moyenne d’alcool est estimée à 15 g pour les hommes et à 7g pour les femmes.

46% des marins hommes ont expérimenté le cannabis contre 41% des femmes. Quel que soit le sexe, l’âge moyen lors de la première consommation est estimé à 18 ans. La consommation récente de cannabis est estimée à 16% pour les hommes et à 7% pour les femmes. Le test urinaire de dépistage est positif pour 14% des hommes et 8% des femmes. La prévalence d’autres produits stupéfiants (essentiellement champignons hallucinogènes, cocaïne et poppers) est estimée à 16% pour les hommes. Chez les femmes, les poppers (7%) et la cocaïne (6%) sont les principales substances expérimentées. La consommation régulière (alcool tous les jours, tabac et cannabis dans les 30 derniers jours) d’au moins deux des trois produits est estimée à 17% pour les hommes et à 8% pour les femmes.

Eu égard à ces comportements et à la dangerosité de leur métier, il paraît important de mener une politique de prévention et de sensibilisation des effets du tabac, de l’alcool et des produits stupéfiants vis-à-vis des marins.

* NDLR : série de 4 questions, relatives à la consommation d’alcool et permettant le dépistage d’une intoxication alcoolique chez un individu.

09B0147

(publié le 28 janvier 2009)