Risque de cancer de la prostate chez les agriculteurs français de la cohorte AGRICAN
Prostate cancer risk among French farmers in the AGRICAN cohort

C. Lemarchand, S. Tual, M. Boulanger, N. Levêque-Morlais, S. Perrier, B. Clin, A-V. Guizard, M. Velten, E. Rigaud, I. Baldi, P. Lebailly Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, 2016, vol 42, n°2, pages 144-152. Bibliographie.

Le cancer de la prostate est l’un des cancers les plus fréquents chez l’homme dans le monde. Ses étiologies sont largement inconnues, mais un risque accru a été observé à plusieurs reprises chez les agriculteurs. L’objectif de cette enquête française est d’identifier les facteurs de risque professionnel pour le cancer de la prostate chez les agriculteurs dans l’étude de cohorte prospective AGRICAN.

Les données sur les expositions agricoles (type de cultures et de récoltes, type de bétail et des activités y compris l’utilisation de pesticides) ont été recueillies à partir d’un questionnaire. Au cours de la période allant de l’inscription (2005-2007) au 31 décembre 2009, 1 672 cancers incidents de la prostate ont été identifiés. Les ratios de risque (RR) ont été estimés en utilisant une analyse de régression de Cox. Un risque accru pour les éleveurs de bovins utilisant des insecticides (RR = 1,20 ; IC 95 % de 1,01 à 1,42) a été observé avec une relation dose-réponse significative en fonction du nombre de bovins traités (p = 0,01). Une relation dose-réponse a également été observée en fonction du nombre de porcs traités (p = 0,06).

Les auteurs ont trouvé un excès de risque de cancer de la prostate chez les personnes impliquées dans des activités concernant les champs, principalement la fenaison (RR = 1,18 ; IC95 % de 1,02 à 1,36). L’utilisation de pesticides et la récolte chez les cultivateurs de fruits ont été associées à un risque augmenté de cancer de la prostate, et un risque doublé pour de grandes surfaces traitées.

Pour les producteurs de pommes de terre et de tabac, cette augmentation du risque de cancer de la prostate a été observée pour presque toutes les tâches, ce qui suggère un lien avec l’exposition aux pesticides puisqu’ils sont tous potentiellement utilisateurs de pesticides.

Cette analyse suggère que le risque de cancer de la prostate est accru dans plusieurs activités agricoles (élevage de bovins et de porcs, travail dans les champs et arboriculture) et pour certaines tâches utilisant des pesticides.

(publié le 6 juin 2016)