Exposition professionnelle au phtalate de dibutyle chez des manucures

Occupational exposure to dibutyl phthalate among manicurists R. KWAPNIEWSKI, S. KOZACZKA, R. HAUSER, M. SILVA, A. CALAFAT, S. DUTY Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2008, vol.50, n°6, pages 705-711. Bibliographie

L’objectif de cette enquête américaine était de mesurer l’exposition de manucures au phtalate de dibutyle (PDB) pendant le travail et de déterminer l’influence des conditions de travail sur cette exposition. Le PDB est un toxique pour la reproduction et le développement chez le rat et il est utilisé dans le vernis à ongles pour fixer la couleur et éviter qu’il ne s’écaille.

Des échantillons d’urine en début et en fin de poste ont été recueillis auprès de 40 manucures du Massachussetts. Les auteurs ont comparé, au moyen d’une régression linéaire, la relation entre le logarithme des différences des concentrations urinaires du métabolite (phtalate monoester) au cours du poste et l’utilisation d’équipements de protection individuelle sur le lieu de travail.

Il a été observé une augmentation statistiquement significative au cours du poste de 17,4 ng/ml de la concentration de phtalate mono-n-butyle, le principal métabolite du PDB. L’utilisation de gants réduisait les concentrations de phtalate mono-n-butyle de 15,1ng/ml au-dessous de la concentration de début de poste par rapport à une augmentation de 20,5ng/ml si les gants n’étaient pas portés.

En conclusion, les manucures sont professionnellement exposées au PDB et le port de gants peut diminuer cette exposition.

09A0109

(publié le 3 février 2009)