Perception du risque infectieux professionnel dans le Bâtiment et les travaux publics

N. Lanotte, X. Richomme, V. Chipier Références en Santé au Travail, 2017, n°152, pp. 65-74. Bibliographie

Afin d’évaluer la conscience et la perception du risque infectieux d’origine professionnelle dans le domaine du BTP, par les salariés exposés, une enquête a été menée en deux phases :

  • une enquête qualitative dans une station d’épuration, à partir d’une étude de poste et d’entretiens semi-directifs du personnel
  • et une étude quantitative à partir d’un questionnaire avec des réponses à choix multiples constitué à partir des éléments recueillis grâce aux entretiens.

L’analyse des réponses de l’étude quantitative met en évidence une connaissance du danger et du risque infectieux dans le BTP qui est globalement faible. Les entretiens semi-directifs ont mis en évidence une connaissance du risque chez des salariés qui sont très exposés. Il est étonnant de constater que peu de salariés connaissent les risques infectieux alors que près de 70% disent en connaître les mesures de prévention mises en place par l’entreprise.
L’absence de signalement systématique en cas d’exposition à un risque infectieux peut laisser penser que tous les accidents de travail ne sont apparemment pas déclarés ; et l’existence de mécanismes de réparation dans le cas des infections contractées au travail est globalement méconnue.
Les résultats de l’enquête montrent un faible taux de formation sur le risque infectieux et une demande importante d’information.
Des actions de prévention et de promotion de la santé pourraient améliorer la perception du risque et par conséquent la gestion du risque infectieux.

(publié le 9 février 2018)