Santé des enseignants et ressenti professionel

C. Rhodes, J-B. Richard, M-N. Velcambre-Jacquot, P. Lapie-Legouis, F. Beck La Santé de l’Homme, 2012, n°422, pp. 41-42
Selon une enquête réalisée par l’Inpes, les enseignants rapportent un état de santé globalement satisfaisant comparé à celui d’autres actifs ainsi qu’une meilleure qualtié de vie ; ce qui contraste avec des conditions de travail jugées difficiles. Si le niveau de détresse psychologique est comparable globalement à celui des autres actifs, il est néanmoins plus élevé chez les professeurs des collèges et des lycées que chez les professeurs des écoles.
Les enseignants se plaignent peu de fatigue physique mais d’une plus grande fatigue nerveuse associée à leur travail en raison de fréquentes situations de tension, d’un manque de moyens pour faire un travail de qualité, d’un manque de soutien satisfaisant lors de situations difficiles.
La violence subie, notamment verbale, est plus fréquente pour les enseignants que pour les autres actifs, mais les mécanismes de coping particulièrement développés dans cette profession expliqueraient un moindre retentissement des facteurs de risques professionnels sur la santé.
Il en ressort que l’amélioration de leurs conditions de travail passe par de bonnes "relations entre les professeurs et les élèves, le soutien des collègues et ou de la hiérarchie, l’implication des parents et enfin les compétences managériales au sein de l’équipe pédagogique."
(publié le 18 mars 2013)